Raphaël Varane - Real Madrid
Raphaël Varane | AFP - PEDRO ARMESTRE

Varane, objet de convoitise

Publié le , modifié le

En l’absence de certains cadres dans la défense française, comme Eric Abidal ou Philippe Mexès, Raphaël Varane est l’un des sujets de conversation les plus populaires à Clairefontaine. Le défenseur du Real Madrid, tout juste 18 ans et évoluant encore avec les Espoirs, pourrait rejoindre l’équipe de France plus vite que prévu s’il poursuivait sa progression. Mais Laurent Blanc et l’ancien lensois calment le jeu.

Il brûle les étapes. Depuis trois saisons Raphaël Varane semble avancer en accéléré. Arrivé à Lens en 2010, il a impressionné entraîneurs et supporteurs pour se voir aujourd’hui intronisé comme futur joueur de l’équipe de France. Emballement médiatique ? C’est en tout cas ce que semble défendre Laurent Blanc, sélectionneur des Bleus : "Dans le football actuel, dès qu'on fait trois bons matches, on est aux portes de l'équipe de France, a-t-il déclaré. Mais il y a beaucoup de joueurs qui peuvent faire trois bons matches. La chose la plus dure est de confirmer. Surtout au Real Madrid."

Malgré cette retenue de circonstance, il faut reconnaitre que le profil du Lillois d’origine martiniquaise a de quoi séduire. Du haut de son 1m91, il a déjà convaincu José Mourinho, dans son poste de contrôle de la défense madrilène au Real. Profitant des absences de Pepe et de Coentrao, il a rapidement pris sa place dans la défense centrale. Nullement déstabilisé par l’enjeu des rencontres, il séduit surtout par sa maturité sur le terrain pour son âge, 18 ans.

A Clairefontaine, il a été à l’origine d’une affluence record pour la rencontre de l’équipe de France Espoirs face au Kazakhstan. Pourtant, malgré le battage médiatique, l ’originaire d’Hellemes garde la tête froide : priorité aux Espoirs. "Ces derniers mois, il s’est passé des choses et j’en suis très fier. Il faut garder les pieds sur terre, continuer à chercher la progression et ne jamais se satisfaire de ce qu’on a." La perspective de rejoindre le groupe A, à seulement 18 ans, n’effrayait pas le principal intéressé. "Vu le rythme auquel j’avance, je suis toujours prêt à aller de l’avant. Si ça arrive, je serai content." Finalement, le plus dur reste à faire : confirmer. Mais gageons que le défenseur de Madrid sera bientôt de nouveau le centre des conversations.