Adrien Rabiot équipe de France
Adrien Rabiot, milieu de terrain du PSG et de l'équipe de France. | FRANCK FIFE / AFP

Une équipe de France remaniée face à la Côte d'Ivoire

Publié le , modifié le

Les Bleus, privés d'Antoine Griezmann, vont faire tourner leur effectif à l'occasion du match amical contre la Côte d'Ivoire. Un moment spécial pour Raphaël Varane, qui va retrouver le Stade Bollaert.

Voilà, c’est fini ! L’équipe de France de football conclue son année à Lens, face à la Côte d’Ivoire. 2016 aurait pu rejoindre 84, 98 et 2000 dans le club très fermé des grandes dates de l’équipe de France. Une frappe d’Eder l’a finalement envoyé tenir compagnie à 82, 86 ou encore 2006. Mais avant de clore définitivement ce chapitre, les Bleus ont droit à une dernière exhibition. L’occasion pour Didier Deschamps de faire tourner son effectif.

La première pour Rabiot

Si des doutes subsistent sur certains noms, Didier Deschamps a annoncé en conférence de presse qu’il utiliserait ses six changements et peut-être deux systèmes différents. Le sélectionneur de l’équipe de France doit composer avec l’absence d’Antoine Griezmann, touché au pied gauche et retourné se soigner à Madrid. Selon les derniers entraînements, il devrait revenir au 4-3-3, laissant la pointe de l’attaque à Kevin Gameiro. Pour l’accompagner, l’habitué Dimitri Payet mais aussi le jeune Ousmane Dembélé (deux sélections). Au milieu, Adrien Rabiot connaitra sa première sélection, probablement en tant que titulaire. Il devrait être associé à Paul Pogba et N’Golo Kanté. En défense, Adil Rami et Raphaël Varane, le capitaine, formeront la charnière centrale, épaulés par Lucas Digne à gauche. Sébastien Corchia pourrait connaître lui aussi sa première sélection, en latéral droit à la place de Djibril Sidibé. Steve Mandanda sera titulaire dans les cages.

Lire aussi : Griezmann absent, les options de Deschamps

Varane retrouve Bollaert

Ce match marque également un retour, celui de Raphaël Varane à Lens. Cinq après son départ du Nord Pas-de-Calais, le Madrilène retrouve le Stade Bollaert. Un stade où il n’aura finalement joué que six mois, tellement son ascension fut fulgurante entre le centre de formation lensois et la Maison Blanche du Real. Un moment important pour le capitaine des Bleus : "Pour moi ça va être pas mal d'émotions parce que c'est un retour aux sources. J'ai passé pas mal d'années de ma vie, de 9 ans à 18 ans, à Lens. C'est beaucoup de fierté, et le fait de revenir permet de voir le chemin parcouru, l'occasion d'avoir beaucoup de souvenirs et de joie". Il ne sera pas le seul à retrouver son club formateur. Serge Aurier, lui, porte les couleurs de la Côte d’Ivoire mais a passé six ans à Lens (2006-2012) avant de rejoindre Toulouse.

Lire aussi : Deschamps veut rester sur la dynamique des Bleus

Une Côte d’Ivoire diminuée

Face aux Bleus, les Ivoiriens devront faire sans Gervinho (Hebei Fortuna), le défenseur central Eric Bailly (Manchester United) ou encore le milieu niçois Michael Seri. Les spectateurs français retrouveront tout de même plusieurs têtes connues de la Ligue 1 comme Giovanni Sio (Rennes), Salomon Kalou (Berlin, ex-Lille), Max-Alain Gradel (Bournemouth, ex-Saint-Etienne) ou encore Ismaël Diomandé (Caen). Ce match face à un adversaire de prestige doit permettre aux Éléphants de préparer la Coupe d’Afrique des Nations, du 14 janvier au 5 février au Gabon. Tous voudront faire bonne impression, alors que certaines places se jouent encore dans le groupe final.