Equipe de France féminine
L'équipe de France Féminine, qualifiée pour les quarts de finale, rencontre l'Angleterre demain dans un match sans enjeu. | AFP - FRANCOIS NASCIMBENI

Un match sans enjeu face aux Anglaises

Publié le , modifié le

Les joueuses de l'équipe de France rencontrent l'Angleterre ce jeudi à 20h30 dans un match sans enjeu pour elles. Elles sont d'ores et déjà qualifiées pour les quarts de finale de l'Euro en tête du groupe C. L'occasion est donc belle pour Bruno Bini, le sélectionneur, de donner du temps de jeu à toutes les filles de l'effectif.

Deux victoires en autant de rencontres, c'est le bilan parfait des féminines dans cet Euro jusqu'à présent. Elles sont donc assurées de terminer en tête du groupe C et d'affronter le meilleur troisième des groupes A et B en quarts de finales. Il reste néanmoins une rencontre à disputer avant que les choses sérieuses ne commencent véritablement. Sur leur route se dressent les Anglaises, troisièmes du groupe avec un seul point, qui voudront absolument l'emporter après deux premiers matchs décevants. Les joueuses de Hope Powell termineront à la deuxième place si elles remportent leur match ou si les Russes ne parviennent pas à revenir au niveau de l'Angleterre à la différence de buts ou à la meilleure attaque. L'adversaire des Bleues n'a donc pas le droit au faux pas. En cas de défaite, l'équipe aux Trois Lions n'aura aucune chance de briguer une place de meilleure troisième. Un match nul pourrait lui suffire mais un tel calcul serait grandement périlleux (il faudrait alors espérer deux matchs nuls dans les rencontres Danemark - Finlande du groupe A et Pays-Bas - Islande du groupe B). "On va continuer de se battre", déclare pleine d'enthousiasme l'attaquante anglaise Ellen White.

Du temps de jeu pour les remplaçantes ?

L'équipe de France peut donc en profiter pour faire redescendre quelque peu la pression. Hier, les joueuses sont parties manger en ville pour décompresser, une façon de couper avec les obligations diététiques le temps d'un déjeuner. "Il y a des jours où on a des coups de "moins bien". Parfois, les journées sont un peu longues", déclare la milieu de terrain Camille Abily. Certaines des titulaires pourraient laisser leur place dans le onze de départ si Bruno Bini, le sélectionneur, décide de faire jouer les coiffeuses au cours de ce troisième match. Le coach n'est cependant pas un adepte du turnover. Seuls deux changements devraient intervenir au milieu de terrain. L'expérimentée Sandrine Soubeyrand (39 ans) devrait laisser sa place à Amandine Henry, de retour de blessure. "Je suis guérie, c'est certain, a-t-elle confirmé ce mardi après-midi lors d'un point presse à la Villa Fridhem. Maintenant, il faut que je retrouve du rythme et du temps de jeu, donc je ne suis pas encore à 100%", ajoute la lyonnaise que Bini devrait relancer. A cela s'ajouterait le remplacement de Camille Abily par Eugénie Le Sommer dans le onze de départ. Ces deux cadres de l'entrejeu pourraient donc souffler sur le banc en prévision des matchs à élimination directe. On en saura peut-être un peu plus en fin de journée, à l'issue de l'entraînement de veille de match programmé à la Linköpin Arena, où elles disputeront lundi leur quart de finale. Malgré l'absence d'enjeu, les Françaises auront l'occasion de monter en puissance avant des rencontres décisives si elles parviennent toutefois à progresser dans la compétition. Elles devront poursuivre leur montée en puissance face à l'Angleterre et lever les quelques doutes qui persistent encore dans leur jeu.

Adrien Debargue