Zinédine Zidane entouré de deux joueurs algériens lors du match amical de 2001
Zidane avec deux joueurs algériens en octobre 2001 | OLIVIER MORIN / AFP

Un match amical France-Algérie ? Noël Le Graët pessimiste

Publié le , modifié le

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a déclaré mardi soir en conférence de presse vouloir “jouer un jour” contre l’Équipe de France. Mais un nouveau match amical semble très compliqué à organiser selon Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.

75e minute de France-Algérie à Saint-Denis, le 6 octobre 2001. Alors que les Bleus mènent 4 buts à 1 face à des Fennecs qu’ils rencontrent pour la première fois de leur histoire sur un terrain de football, une nuée de supporters algériens s’immisce pacifiquement sur la pelouse du Stade de France. Le match, qui avait été précédé de sifflets couvrant La Marseillaise, ne reprendra pas, et laissera un souvenir amer pour les fans et les dirigeants des deux pays.

Près de vingt ans après, l’actuel sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a déclaré mardi soir en conférence de presse, à quelques jours du match amical des Fennecs contre le Bénin, "vouloir jouer un jour" contre l’Équipe de France. "Ce serait un match de prestige avec une équipe doublement championne du monde. C’est ça que je regarde, l’aspect sportif", a ajouté le sélectionneur algérien. Une rencontre qui serait "bénéfique pour l'Algérie et la France. Le sport est souvent en avance et les deux pays y trouveraient des intérêts", explique Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), contacté par France tv sport.

Djamel Belmadi enthousiaste

Présent en 2001 sur la pelouse du Stade de France avec le numéro 19 sur le dos, Djamel Belmadi avait inscrit le but de l’Algérie sur un coup-franc direct dans le temps additionnel de la première mi-temps. L’ancien milieu de terrain de l’Olympique de Marseille, sélectionneur d’une Algérie qu’il a menée à la victoire finale lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, s’est donc montré enthousiaste pour l’organisation de cette rencontre.

Djamel Belmadi célébré par ses joueurs après la victoire en finale de la CAN
Djamel Belmadi célébré par ses joueurs après la victoire en finale de la CAN © Giuseppe CACACE / AFP

Et si le sélectionneur algérien est confiant, c’est que cette rencontre est envisagée depuis un certain temps. "Depuis que je suis élu, explique Noël Le Graët, je souhaite que l’Équipe de France joue contre l’Algérie. J’ai annoncé à plusieurs reprises vouloir organiser ce match avant la fin de mon mandat en 2020". Mais aujourd’hui, la perspective d’une rencontre entre les deux nations semble s’éloigner.

“Le seul pays où l’Équipe de France ne peut pas jouer”

Malgré des discussions avec son homologue algérien, Kheïreddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football, lors de l’inauguration de l’exposition "Football et monde arabe, la révolution du ballon rond" à l’Institut du monde arabe en avril dernier, "le projet n’avance pas et j’ai peur que le match n’ait pas lieu avant la fin de mon mandat", regrette Noël Le Graët.

Noël Le Graët, président de la FFF
Noël Le Graët, président de la FFF © FRANCK FIFE / AFP

Le président de la FFF souhaitait que la rencontre se tienne dans l’un des nouveaux stades que l’Algérie construit actuellement, et qui doivent permettre au pays du Maghreb d’accueillir de grandes compétitions sportives. "Je veux que le match se tienne là-bas, car la France a déjà accueilli l’Algérie en 2001, mais nous n’avons jamais obtenu les autorisations en termes de sécurité, précise Noël Le Graët. On a l’impression que c’est le seul pays où l’Équipe de France ne peut pas jouer." Les chances de voir la rencontre avoir lieu se réduisent, d’autant plus que "le nombre de dates pour des matchs amicaux est dorénavant très faible", poursuit le président de la FFF.

Retrouvailles manquées

Ce projet de rencontre pourrait donc faire office de nouveau rendez-vous manqué. Car un autre match amical avait été planifié en 2009, huit ans après le mauvais souvenir de 2001. La rencontre devait se tenir à Alger, le 11 novembre.

Mais l’Équipe de France, qui avait terminé deuxième de son groupe de qualifications pour la Coupe du monde 2010 derrière la Serbie, avait dû annuler le match amical pour disputer les barrages contre l’Irlande. Une rencontre entre la France et l’Algérie, respectivement vainqueurs de la Coupe du monde et de la CAN, aurait également pu avoir lieu à l’occasion de la Coupe des Confédérations 2021. Cette fois, ce sont les instances sportives mondiales qui s’en sont mêlées, en supprimant récemment cette compétition. Un coup du sort, pour un match qui aura décidément beaucoup de mal à voir le jour.

Denis Menetrier @DMenetrier

Equipe de France de football