Samir Nasri
Samir Nasri | AFP - FRANCK FIFE

Samir Nasri pourrait prendre sa retraite internationale

Publié le , modifié le

Selon les médias anglais, Samir Nasri pourrait annoncer sa retraite internationale. Non-retenu par Didier Deschamps pour le Mondial au Brésil, le milieu de terrain de Manchester City devrait officialiser une décision "facile à prendre".

27 ans c'est jeune pour prendre sa retraite. C'est pourtant ce que s'apprête à faire Samir Nasri. Le milieu de terrain de Manchester City n'a plus le coeur à porter la tunique bleue de la sélection d'après Sky Sports. Sa non-sélection pour le Mondial aura été la goutte d'eau d'une histoire tourmentée et compliquée entre le joueur et l'équipe de France. "J’ai pris ma décision. Je l’ai prise il y a quelques temps déjà, mais je l’annoncerai quand ce sera le bon moment", a expliqué l'international aux 41 sélections (5 buts). "Ce n’est pas quelque chose que l’on peut annoncer comme ça sur Twitter. On doit s’asseoir, prendre le temps d’une longue interview", a ajouté l'ancien Marseillais.

Pas heureux

Celui qui a raté les deux dernières Coupes du monde, mais participé aux deux précédents Euro n'a pas oublié les affaires qui ont émaillé ces compétitions internationales. Entre l'affaire du bus avec Henry et Gallas et son altercation avec un journaliste de l'AFP lors du championnat d'Europe organisé conjointement par l'Ukraine et la Pologne, il est vrai que l'histoire de Nasri en bleu n'a jamais été un long fleuve tranquille. "Avant même cet été, il s'était passé beaucoup de choses durant l'Euro 2012", a-t-il avancé. "Beaucoup de choses" qui pourraient le pousser à dire stop, pour son bien (un peu), mais aussi celui de sa famille (beaucoup). "Personnellement, ça ne me touche pas mais ça touche ma famille. Ils vivent en France et lisent la presse. Je vis en Angleterre donc ce qu'ils disent en France ne me dérange pas. Je suis habitué. Mais c'est très dur pour mes parents. Je veux les rendre heureux et l'équipe nationale ne me rend pas heureux."

Déjà écarté

S'il venait à confirmer cette décision, Samir Nasri ne chamboulerait pas vraiment le paysage des Bleus. En choisissant de ne pas le convoquer pour le Brésil, Deschamps a clairement montré qu'il ne comptait pas sur lui. Au risque de provoquer la colère de la compagne du Citizen. "Nasri n'est pas content quand il est remplaçant et ça se ressent dans le groupe", avait argumenté le sélectionneur au moment de justifier son choix. En se mettant hors-jeu, Nasri ne ferait qu'officialiser une situation implicite mais bien présente. Et il n'a visiblement aucun regret. "Avec l'équipe nationale, je n'ai rien gagné. Donc c'est plus facile de prendre cette décision que si nous venions juste de gagner quelque chose", a-t-il poursuivi. "Lorsque vous jouez pour un grand club, et que vous disputez beaucoup de matches, c'est facile de prendre cette décision", a-t-il conclu. Nasri pourra alors se concentrer exclusivement sur son club où il a prolongé jusqu'en 2019 au début du mois de juillet.

Benoit Jourdain @BenJourd1

Equipe de France