Karim Benzema et Franck Ribéry
Karim Benzema et Franck Ribéry. | AFP - FRANCK FIFE

Quels bleus face à la Géorgie ?

Publié le , modifié le

A l'aube d'une semaine décisive en vue du Mondial au Brésil, Didier Deschamps a certainement été très attentif aux performances des Bleus ce week-end. A quelques jours du premier match contre la Géorgie, quelles sont les tendances qui se dégagent ?

Le sélectionneur de l'équipe de France n'était pas à Marseille hier soir. Mais si l'on considère le nombre d'internationaux français présents sur la pelouse du Vélodrome pour ce choc de la Ligue 1, il devait forcément se trouver à proximité d'un écran de télévision : entre Mandanda, Abidal, Payet, Valbuena, Gignac (sans compter Kondogbia, pas qualifié,  Toulalan et Fanni non sélectionnés), "La Dèche" avait de quoi occuper sa soirée.

Gonalons remplace Capoue, Grenier incertain 

Matuidi et Pogba suspendus pour le match de vendredi, l'ancien entraîneur de l'OM doit depuis hier, composer avec une autre absence : celle du milieu de terrain de Tottenham Etienne Capoue. L'ancien Toulousain s'est gravement blessé au péroné de la jambe gauche dimanche lors du match contre Arsenal pour le compte de la 3e journée du championnat d'Angleterre, au grand désarroi, certainement, du sélectionneur des Bleus. Maxime Gonalons, six sélections avec les Bleus a donc été rappelé en renfort pour pallier l'absence du néo Londonien.

Contre les Géorgiens, le coach des Bleus pourrait de nouveau titulariser Guilavogui et Kondogbia au milieu de terrain. Du moins, si Deschamps accepte d'intégrer dans le onze de départ deux joueurs qui n'ont pas joué le week-end dernier, tous deux ayant changé de club ces derniers jours (Kondogbia de Séville à Monaco, et aujourd'hui Guilavogui, transféré à l'Atletico Madrid).

Pour mener le jeu, Mathieu Valbuena tient toujours la corde. Samir Nasri, une nouvelle fois sur le banc avec Manchester City contre Hull (victoire de City, 2-0) peut jouer les trouble-fêtes. Peu de chances en revanche de voir Clément Grenier, qui avait déclaré forfait samedi pour le match opposant Evian à Lyon, en raison d'une douleur musculaire. Didier Deschamps pourrait également choisir de confirmer Eric Abidal et Laurent Koscielny en défense centrale, qui avait déjà bien tenu la barraque contre l'armada belge le 14 Août dernier.

Benzema sur le banc ?

On le sait, le gros point noir de cette équipe de France réside dans son animation offensive, trop souvent balbutiante.  Dans la ligne de mire des observateurs et des supporters, Karim Benzema, qui n’a plus marqué avec le maillot frappé du coq depuis Juin 2012. Ce week-end, l’attaquant formé à Lyon a d’ailleurs  été mis en garde par Carlo Ancelotti, son entraîneur au Real Madrid : "Benzema a été sifflé. Di Maria a été applaudi. Les supporteurs voient le travail", a-t-il réagi en conférence de presse. "Benzema est dans une position différente, il n'a pas besoin de travailler beaucoup, mais c'est un signe aujourd'hui très clair pour tout le monde. Le travail est applaudi", a ajouté le technicien italien. L’attaquant international Français a pourtant rendu une copie propre dimanche face à Bilbao, puisqu’il a notamment délivré deux passes décisives (victoire 3-1).

Olivier Giroud pourrait profiter du mutisme de l’attaquant madrilène en bleu. Car c’est bien grâce à l’ancien Montpellierain que les Gunners ont pu triompher de Tottenham, dans le bouillant derby londonien. Avec 4 buts en 5 matches avec Arsenal, Giroud est en pleine bourre. Comme Gignac, qui même s’il n’a pas marqué face à Monaco, réalise un beau début de saison (3 buts en 5 matches). Quant à Franck Ribéry, sacré meilleur joueur européen de la saison 2012/2013, il a ébloui de sa classe la rencontre de Supercoupe Bayern Munich-Chelsea. Alors si, une fois n'est pas coutume, le feu follet munichois décide d'aligner les même performances avec le maillot bleu, Didier Deschamps s'en satisfera. 

Gignac de retour chez les Bleus

Voir la video

Jean Charbon