Quels Bleus de Ligue 1?

Publié le , modifié le

Après une première liste de douze joueurs évoluant à l'étranger, Laurent Blanc va en dévoiler une seconde ce mardi, cette fois exclusivement réservé aux joueurs de Ligue 1. Elle devrait compter quinze ou seize joueurs, d'autant que Rémy, Malouda et Kaboul sont sortis sur blessure ce week-end. Alors qui pour accompagner les Benzema, Ribéry et autres Mexès?

Ils sont sûrs d'y aller

Les trois gardiens de la liste seront issus du championnat de France. L'ordre établit paraît gravé dans le marbre. Hugo Lloris sera titulaire, Steve Mandanda son suppléant et Cédric Carasso le troisième.

En défense également, peu de doutes persistent. Avec la blessure de Bacary Sagna, le couloir droit de la défense des Bleus devrait être gardé par le Lillois Mathieu Debuchy et le Lyonnais Anthony Réveillère à l'Euro. Le premier part avec quelques longueurs d'avance, aux vues de sa saison, éclairée d'une prestation convaincante lors de la victoire française en terres allemandes (1-2) le 29 février dernier. Le jeune parisien Mamadou Sakho les accompagnera certainement. Malgré une position délicate au PSG, où il ne joue plus, le défenseur central fait partie de la nouvelle génération que le sélectionneur veut faire monter. Lui qui s'est plaint du manque d'expérience internationale de certains joueurs à son arrivée, il ne devrait pas manquer cette opportunité. La blessure de Kaboul, dont on ne sait rien pour l'instant pourrait même offrir à Sakho une place confortable dans la liste des 23 alors qu'il paraît aujourd'hui remis en question.

Au milieu de terrain, Yann M'Vila et Alou Diarra ont peu de souci à se faire. Même s'il est critiqué, le Rennais reste le joueur de Ligue 1 ayant réussi le plus de passes cette saison et reste dans le top 3 de ceux qui touche le plus de ballons. Ses prestations toujours convaincantes sur la scène internationale plaident pour lui. Concernant Diarra, la donne est différente. Sur le plan sportif, une saison mi-figue, mi-raisin avec l'OM peut le rendre discutable. Mais Blanc a affirmé sa volonté de ne pas chambouler l'histoire de son équipe, surtout que les absences de Lassana Diarra et d'Abou Diaby au milieu de terrain lui posent problèmes. Dans cette optique, le groupe a besoin de repères. Et le milieu marseillais est un relais privilégié de l'ancien entraîneur des Girondins. Certes, Rio Mavuba et Etienne Capoue auraient mérité d'être vus. De là à amener deux hommes à l'expérience internationale faible (Mavuba, 6 sélections entre 2004 et 2007) ou inexistante au cœur du jeu, "là où se gagne les compétitions internationales" de l'aveu même du sélectionneur national.

En attaque, Olivier Giroud devrait être la doublure de Benzema. Dans le système à une pointe qu'utilise souvent Laurent Blanc, il est incontestable. Co-meilleur buteur du championnat français avec 21 réalisations, agrémentées de 9 passes décisives, il paraît incontestable. Avec lui, Loïc Rémy, convaincant en Bleu et avec l'OM cette année ainsi que Jérémy Ménez, qui finit la saison en boulet de canon avec le PSG paraissent également indiscutables. Mais la blessure de l'attaquant marseillais ce week-end a rebattu les cartes et pourrait profiter à… Mathieu Valbuena, son coéquipier sur la canebière.

Ils sont en ballotage

La fin de saison d'Hatem Ben Arfa combinée au trou d'air de son équipe a changé la donne. Valbuena, qui avait convaincu Laurent Blanc à Brême en février dernier se retrouve contesté, même s'il peut occuper le poste de meneur de jeu pour lequel l'ancien libéro de l'équipe de France cherche un titulaire. Selon le profil d'équipe qu'il choisit, les parisiens Gameiro ou Hoarau, relégués sur le banc dans leur club pourraient avoir une chance de voir l'Ukraine et la Pologne. Idem pour Bafetimbi Gomis, jamais appelé depuis la prise de pouvoir du Cévenol mais qui réalise une bonne saison avec l'OL, comptabilisant 14 buts en championnat.

Au milieu de terrain, une place reste à prendre. Elle devrait se jouer entre Yohann Gourcuff et Marvin Martin. Alors que le Lyonnais a été expulsé ce week-end pour un mauvais coup sur l'Ajaccien Pierazzi, révélateur de ces difficultés alors que le Lionceau vit une année galère avec son club mais retrouve son niveau de l'an dernier. Tous les deux pourraient néanmoins figurer dans une liste élargie.

Ils semblent avoir manqué le train

Le grand perdant de cette fin de saison semble être Morgan Amalfitano. Etincelant avec l'OM au coeur de l'automne, l'ex-lorientais devrait payer sa baisse de forme et les performances désastreuses de son équipe depuis février. Si la blessure de Rémy a pu les relancer, Hoarau et Gameiro paraissent également avoir perdu gros. Blanc comptait sur eux pour s'imposer en attaque et bousculer la hiérarchie mais ils ont peu à peu disparus des radars. Dimitri Payet, auquel le "Président" avait accordé sa confiance en début de règne a également laissé passer sa chance, même s'il aligne les prestations convaincantes avec le LOSC, poussant sur le banc Joe Cole.

Jerome Carrere

Equipe de France de football