Raphaël Varane - Real Madrid
Raphaël Varane | AFP - PEDRO ARMESTRE

Quels Bleus contre la Georgie et l'Espagne?

Publié le , modifié le

Didier Deschamps annoncera ce jeudi sa liste pour les deux matches comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014 contre la Géorgie (22 mars) et l'Espagne (26 mars) au Stade de France. Plusieurs interrogations entourent cette annonce : la présence de Franck Ribéry, blessé le week-end dernier avec le Bayern Munich, ou l'arrivée des jeunes, Raphaël Varane et Paul Pogba, attendue pour le premier, éventuelle pour le second. Tour d'horizons.

La Fédération Française de Football a voulu bousculer ses habitudes. Fini l'amphithéâtre de son siège, boulevard de Grenelles dans le 15e arrondissement de Paris, du moins mis entre parenthèse. Pour la liste en vue des deux rencontres face à la Géorgie et l'Espagne, le sélectionneur annoncera les noms retenus depuis la boutique de l'équipementier de l'équipe de France sur les Champs-Elysées. Un petit changement qui pourrait en appeler d'autres, cette fois dans le contenu même de la liste de Didier Deschamps. Par rapport à l'équipe qui a perdu contre l'Allemagne au Stade de France début février, des petites modifications sont à prévoir.

Gardiens, rien ne devrait bouger

Fidèle à sa logique de stabilité, Didier Deschamps ne devrait rien changer dans la hiérarchie. Steve Mandanda et Mickaël Landreau accompagneront le titulaire inamovible Hugo Lloris. Malgré la boulette de ce dernier en Premier League le week-end dernier contre Liverpool qui a précipité la défaite de Tottenham (3-2).

La défense, Varane et qui?

Un nom est sur toutes les lèvres, celui de Raphaël Varane. Et il devrait logiquement sortir de la bouche de Didier Deschamps jeudi. Le jeune défenseur central (19 ans) a crevé l'écran avec le Real Madrid lors des trois Clasicos du début de l'année. Sa prestation couronnée d'un but lors de la demi-finale aller en Coupe du Roi lui avait valu une première convocation pour le rendez-vous contre la Mannschaft. Un rendez-vous manqué la faute à une blessure aux ischio-jambiers.

Une fois remis, il avait à nouveau brillé contre le Barca au retour en Coupe, avec un nouveau but, puis en championnat. Il a pris une nouvelle envergure au sein du club madrilène au point de supplanter Pepe dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Ainsi c'est Varane qui a joué lors du sommet entre Manchester et Madrid, en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Cette compétition, Mamadou Sakho la suit le plus souvent sur le banc parisien. Une situation qui l'agace mais qui n'empêche pas "DD" de l'aligner à chaque rencontre des Bleus. Appelé pour palier le forfait de l'ancien Lensois, Mapou Yanga-Mbiwa ne devrait pas retrouver les Bleus, au contraire de Laurent Koscielny et Adil Rami, plutôt convaincant avec Valence. Chez les latéraux, le quatuor "anglais" ne sera pas reconduit puisque Bacary Sagna est blessé. Christophe Jallet ou Anthony Réveillère se disputeront donc le dernier strapontin".

Le milieu, la surprise Pogba?

La aussi, un petit noyau s'est détaché. Mathieu Valbuena a convaincu, même les plus sceptiques, du bien-fondé de sa place dans le train bleu. Son entrée en Espagne, son but face à l'Italie et sa prestation pleine d'envie face à l'Allemagne l'ont un peu plus installé à ce poste de meneur de jeu. Derrière lui, Blaise Matuidi sur ce qu'il prouve depuis déjà quelques mois avec le PSG est indispensable. "En ce moment, c'est l'un des meilleurs milieux en Europe", a même salué Carlo Ancelotti après le match retour contre Valence. Deschamps n'a pas non plus oublié sa deuxième mi-temps à Vicente Calderon contre l'Espagne, pleine d'autorité et d'énergie.

Yohan Cabaye, buteur ce week-end avec Newcastle, dans son rôle de relayeur devrait également être présent. Si interrogation il y a, c'est plus sur les éventuels remplaçants. Si Maxime Gonalons a maintenu son niveau avec Lyon et si Moussa Sissoko s'est parfaitement adapté à la Premier League (3 buts en 9 matches, tous titulaire), une menace plane sur la tête d'Etienne Capoue. Elle s'appelle Paul Pogba, a 19 ans il explose cette année à la Juventus. Titulaire en Ligue des Champions la semaine dernière et multipliant les performances solides en Série A, il a clairement frappé à la porte des Bleus. A Deschamps de décider de lui ouvrir ou pas, en sachant que l'heure n'est peut-être forcément aux tests.

L'attaque, morne plaine

L'attaque est le secteur où le sélectionneur n'a aucune certitude. Son moteur, Franck Ribéry s'est blessé le week-end dernier face à Dusseldorf (succès 3-2) après avoir inscrit son 6e but en Bundesliga. S'il est forme, il pourra aller jouer avec l'équipe nationale, sinon il continuera de récupérer", a prévenu le coach bavarois, Jupp Heynckes. Pour l'heure, Ribéry est dispensé du 8e de finale de C1 retour face à Arsenal et devrait manquer la rencontre de championnat contre Leverkusen. L'autre moteur de l'attaque bleue, Karim Benzema, tousse un peu. Et depuis quelques temps. Buteur en Liga contre Barcelone, il a regardé depuis le banc la qualification de son club en quarts de finale de C1 (il est même allé se rasseoir après l'égalisation de Modric alors qu'il devait rentrer). A nouveau titulaire, contre la Corogne dimanche dernier, il a raté quelques occasions.

Une rencontre à l'image de ses prestations en Bleu où il est muet depuis dix matches. Si Ribéry est valide, Deschamps devrait s'appuyer sur lui, tout comme sur Benzema, mais le sélectionneur ne pourra pas trouver de réconfort auprès des autres joueurs offensifs. Olivier Giroud n'a pas marqué depuis 5 matches avec Arsenal. C'est mieux toutefois que Bafetimbi Gomis, inefficace depuis 9 rencontres. Toutefois, eux, au moins jouent contrairement à Jérémy Ménez dont le temps de jeu au PSG s'est considérablement réduit ces derniers temps. De plus, la surprise de la dernière liste Romain Alessandrini, qui n'était pas rentré face à l'Allemagne, s'est blessé pour une longue durée (ligament croisé) 10 jours après sa convocation chez les Bleus. La place libre pourrait profiter à Loïc Rémy, auteur de 3 buts en 5 matches avec QPR, ou alors à Dimitri Payet (Lille), qui est le seul joueur en Europe a cumulé au moins 10 buts et 10 passes décisives. Réponse demain à 14h.