Coman et Giroud célébrant un but face à l'Albanie
Coman et Giroud célébrant un but face à l'Albanie. | Lionel BONAVENTURE / AFP

Qualifications Euro 2020 : L'équipe de France doit garder la même dynamique contre Andorre

Publié le , modifié le

Après la large victoire de la France contre l’Albanie (4-1), et avant d’affronter Andorre ce mardi soir, Didier Deschamps a appelé ses joueurs à ne pas se relâcher. Au-delà de la simple victoire, les raisons de voir les Bleus à rester concentrés et engagés ne manquent pas.

Didier Deschamps l’a rappelé : "Quand le premier match se passe bien, il y a toujours consciemment ou inconsciemment un peu de relâchement, on va être attentif à ça." Les joueurs, qui ont rendu une copie presque parfaite contre l’Albanie, devront à nouveau partir au combat. Le but, engranger trois nouveaux points et continuer la course pour les qualifications à l’Euro 2020, en tête du groupe H, avant deux rendez-vous de grandes importances en octobre. Un déplacement en Islande (3e, 12 pts) le 11, et  une réception de la Turquie (2e, 12 pts) le 14. Un argument appuyé par Hugo Lloris ce lundi, "On sait que c'est très serré et que c'est un match à 3 points. Si on peut gagner en différence de buts, c'est toujours intéressant."

Une centième au Stade de France

Même si ça paraît anecdotique, les Bleus joueront ce mardi leur centième rencontre au Stade de France depuis son inauguration contre l’Espagne (1-0) en 1998, où un certain Zinédine Zidane avait libéré son équipe, à quelques mois d’une aventure qui marquera à jamais l’histoire du sport français : la Coupe du monde . D’ailleurs, Deschamps était aussi souvent présent à chaque événement liant un peu plus les Bleus à l'enceinte Dionysienne. "C'est un chiffre symbolique que j'aime bien. Lors du match d'ouverture contre l'Espagne, le terrain était très gelé, il faisait très froid. Il a été marqué par le titre de champion du monde puis il y a eu une histoire après avec des matches importants. Après ce titre, ce stade a pris encore plus de valeur symbolique."

Pour développer la même dynamique que lors du match précédent, le sélectionneur tricolore a affirmé qu'il allait réaliser ''quelques changements'' dans le onze de départ. ''Cela me semble logique, même si les onze qui ont commencé samedi voudront rejouer. Ce ne sera pas la même équipe, c'est certain."  Mais ce lundi, Deschamps n'a pas précisé les joueurs concernés par les possibles modifications. Il s'est donné jusqu'à mardi matin pour prendre une décision. Lors de la conférence de presse, lundi, il en a profité pour rassurer sur la disponibilité de Lucas Hernandez pour jouer contre Andorre. "Il en rajoute un peu, c'est son vécu à l'Atlético de Madrid. Il a pris un bon coup sur la côte, il n'y a pas de souci, il est disponible."
 

Equipe de France de football