Dimitri Payet
Dimitri Payet en conférence de presse de l'équipe de France | AFP - THOMAS SAMSON

Payet: "Une injustice" de ne pas être en équipe de France

Publié le , modifié le

Deux jours après la victoire de la France sur le Danemark (2-1) en amical, Dimitri Payet s'est confié dans une interview à L'Equipe. Le milieu offensif international de West Ham ressent "comme une injustice" de ne pas être appelé par Didier Deschamps. Il reconnaît que la faute lui revient en partie "car je n'apporte pas ce qu'on attend de moi", mais n'écarte pas d'autres facteurs pour expliquer sa mise à l'écart: "J'entends des bruits comme quoi je serais mal vu en sélection".

La mauvaise image. Voilà donc ce qui serait à l'origine de la mise à l'écart de Dimitri Payet en équipe de France. "J'entends des bruits comme quoi je serais mal vu en sélection. Bon... Il faut savoir me prendre comme je suis", a-t-il confié à L'Equipe. Comme Samir Nasri dans un passé récent, le milieu de terrain de West Ham s'estime rejeté en raison de sa personnalité, et le vit mal: "Je le ressens comme une injustice. Cela fait plus d'un an que je suis au meilleur niveau de ma carrière, même si je peux encore progresser. Donc, pour moi, c'est injuste de ne pas figurer en équipe de France." 

Mais contrairement au milieu de terrain de Manchester City, il ne place pas le débat sur le plan personnel avec le sélectionneur, Didier Deschamps: "J'ai toujours eu du respect pour mes entraîneurs. Ce n'est pas une critique personnelle. Je donne juste mon sentiment. Je n'ai aucun problème avec lui." Mais il regrette néanmoins de ne pas avoir été placé dans les meilleures conditions pour briller en Bleu: "Aujourd'hui, ce serait un régal, par exemple, de jouer avec Karim (Benzema). Je n'ai pas l'impression d'avoir évolué souvent avec lui. En tant que 10, avoir un attaquant comme Karim devant, ça pourrait être intéressant." Sur ses 15 sélections, l'ancien Marseillais n'a joué qu'à trois reprises avec le Madrilène: 30 minutes contre le Portugal en octobre 2014 pour un succès (2-1), 63 minutes contre la Belgique en août 2013 (0-0), 70 minutes au Brésil en juin 2013 (défaite 3-0).

Mais Dimitri Payet reconnaît qu'il n'a pas un caractère facile: "Quand j'ai envie de faire chier le monde, je sais très bien comment faire.... Même si c'est un peu moins le cas maintenant, je me braque vite et je deviens sourd." Et il assume le fait qu'il ne veut pas venir en équipe de France pour être malheureux: "Si je suis sélectionné et que je ne joue pas ou que je ne suis pas bon, je vais être malheureux. Je veux m'éclater avec les Bleus comme je m'éclate en club." Est-ce à dire que pour l'ancien Lillois, c'est titulaire ou rien ?