Paul Pogba
Paul Pogba, le milieu de terrain de la Juventus Turin | AFP - MARCO BERTORELLO

Paul Pogba, l'avenir c'est maintenant

Publié le , modifié le

Son nom avait circulé dans la presse avant l'annonce de la liste, Didier Deschamps l'a prononcé pour la première fois ce jeudi. Paul Pogba (19 ans), passé de Manchester United à la Juventus Turin cet été, a été convoqué chez les A. Une récompense pour un "joueur d'avenir" qui a éclaté cette saison en Italie, dans un club, la Juventus, où le sélectionneur a été un pion essentiel avant de s'asseoir sur le banc.

Petite curiosité. Didier Deschamps, qui a construit son énorme palmarès en série A avec la Juventus, qui a perfectionné – pour ne pas dire appris – la culture tactique et la rigueur sous les ordres de Marcelo Lippi, en un mot qui doit beaucoup, sinon tout, au football italien, ce Didier Deschamps là, n'avait jamais sélectionné un joueur évoluant en série A. Peut-être aussi que les solutions manquaient, à une époque où les Français s'expatrient d'abord en Premier League, en Liga, voire en Bundesliga avant de regarder de l'autre côté des Alpes.

Philippe Méxès? Didier Deschamps n'apprécie pas trop le profil de l'ancien auxerrois et ce ne sont pas les récentes déclarations, ni ses prestations, du joueur du Milan qui vont le faire changer d'avis. Mathieu Flamini? A son poste, la concurrence est féroce. Tout ça, c'était avant ce jeudi 14h. Entre les noms de Dimitri Payet et de Moussa Sissoko, Didier Deschamps a prononcé celui qui était sur beaucoup de lèvres : Paul Pogba. Le milieu de terrain de la Juventus a donc eu droit à un cadeau d'anniversaire un jour avant l'heure. Celui qui fêtera ses 20 ans ce vendredi a été convoqué pour la première fois chez les Bleus. Et pour tous les spécialistes, c'est tout sauf une surprise.

Un nouveau Vieira?

Originaire de Lagny-sur-Marne (Val-de-Marne), le joueur est d'abord repéré par Le Havre. Echec. Comme certains (très) jeunes apprentis footballeurs, il préfère tenter sa chance à l'étranger. Il traverse alors la Manche, direction Manchester United. Malgré quelques bouts de matches avec les pros, il s'impatiente et quitte le club mancunien au grand dam de Sir Alex Ferguson cet été. Ambitieux, le joueur l'est assurément. Etre à Manchester, même au contact quotidien d'immenses joueurs, ne lui suffit pas, il veut jouer. La Juventus saute sur l'affaire et lui débarque dans le Piémont sur la pointe des pieds au cœur de l'été, le 3 août 2012. Les premiers pas sont hésitants. Entre retards à l'entraînement, punitions et apprentissage, il ne fait ses débuts sous le maillot turinois que le 22 septembre face au Chievo. Son premier but le sort de l'anonymat.

Face à Naples, il catapulte une frappe, du gauche, de 20 mètres dans le petit filet. "Il a une très bonne frappe de balle, qu'il utilise plutôt bien. Un milieu de terrain avec des capacités offensives, c'est toujours intéressant", reconnaît Didier Deschamps. Le sélectionneur ne tarde pas, comme beaucoup, à s'intéresser au phénomène qui doit lui rappeler un autre milieu de terrain qu'il a vu grandir à ses côtés en Bleu : Patrick Vieira. Même physique, mêmes "grands compas", même capacité à se projeter vers l'avant, à être un milieu "box-to-box", et trajectoire identique. Un départ très tôt vers l'étranger, les difficultés puis l'éclosion, sauf que "Pat", parti de Cannes à 17 ans, a d'abord galéré en Italie (au Milan) avant d'éclater à Arsenal au contact d'Arsène Wenger.

"Joueur d'avenir"

Préselectionné pour la rencontre amicale face à l'Allemagne en février dernier, Pogba entre donc chez les grands, sans passer par la case espoirs, pour les rendez-vous contre la Georgie (22 mars) et l'Espagne (26 mars), comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014. "Je le suis depuis un petit moment, a expliqué le patron des Bleus. Il effectue de bonnes performances avec son club, c'est un joueur d'avenir et l'avenir se concrétise aujourd'hui. J'ai envie de le voir avec nous, que ce soit à travers la vie de groupe ou les séances d'entraînement", a justifié Didier Deschamps lors de sa conférence de presse.

"DD" a sûrement du avoir quelques conversations avec Antonio Conte, son ancien coéquipier chez la "Vieille Dame" dont il est l'actuel entraîneur, mais il s'est bien gardé d'en informer les journalistes. Tout juste a-t-il énuméré la fiche du joueur : 21 apparitions sur les pelouses italiennes (série A et Coupe d'Italie), 6 en Ligue des Champions, 5 buts. Des chiffres qui ont achevé de convaincre le sélectionneur et qui dépassent déjà les ambitions du joueur affichées : "Pour cette saison, je veux faire 25 matches et être dans les 5 meilleurs jeunes", assurait-il sur RMC fin septembre. Un bon début avant "d'être le meilleur joueur du monde", avait-il claironné sur les ondes de la radio. L'avenir nous dira s'il aura réussi. L'avenir, Deschamps, lui s'y projette, et Pogba y a déjà sa place.

Vidéo: Deschamps explique le choix de Pogba

Voir la video