Equipe de France, Clairefontaine, Kylian Mbappe, Ousmane Dembele
La nouvelle jeunesse de l'équipe de France : Bakayoko, Kimpembe, Tolisso, Areola, Dembele, Kurzawa et Mbappé | AFP - FRANCK FIFE

Mondial 2018 : les jeunes pousses poussent

Publié le , modifié le

Mbappé, Dembélé, Lemar ou encore Kimpembé... Une nouvelle génération de Bleus arrive en équipe de France. Mais sans pour l'instant bouleverser la hierarchie de Didier Deschamps.

On connaît l’adage : tout va très vite dans le football. Au moins aussi vite qu’Ousmane Dembélé ou Kylian Mbappé, deux flambeaux de la nouvelle génération des Bleus. Qui voyait André-Pierre Gignac à l’Euro lors de son départ au Mexique ? Qui imaginait un retour d’Adil Rami, trois ans après sa dernière sélection ? A un an et quelques mois du Mondial 2018 en Russie, de nombreux doutes existent autour de l’équipe de France.

Une génération prête à exploser

La formation française fournit régulièrement des joueurs talentueux mais elle les accumule ces dernières années. Après Anthony Martial (Manchester United) et Kingsley Coman (Bayern Munich), voici les deux nouvelles fusées bleues : Kylian Mbappé (Monaco) et Ousmane Dembélé (Borussia Dortmund). 19 et 18 ans. « Mbappé me rappelle un peu un jeune Thierry Henry, » jugeait Arsène Wenger récemment, « avec le même regard malin, les mêmes qualités d'intelligence dans les déplacements et de félinité dans la finition ». A peine plus âgés, les deux Monégasques Thomas Lemar (21 ans) et Tiémoué Bakayoko (22 ans) poussent aussi la porte de l’équipe de France. Au point de bouleverser l’équipe-type ?

Deschamps s’accroche à ses cadres

Didier Deschamps s’appuie sur deux choses pour construire son équipe : stabilité et maturité. L’exemple le plus évident concerne Olivier Giroud. Le trentenaire affiche des performances en club (12 buts en 28 matches) moins reluisantes que celles de Mbappé (19b/32m) et surtout Alexandre Lacazette, meilleur buteur français cette saison avec 29 buts en 35 matches à Lyon. Mais Deschamps le maintient comme attaquant numéro un des Bleus, une confiance récompensée par un doublé contre le Luxembourg. Seules possibilités de rebattre les cartes : une blessure de Giroud ou le départ de Lacazette pour un grand club cet été, et éventuellement celui de Mbappé. Même situation pour Dimitri Payet, un ton en-dessous de Lemar et Dembélé cette saison, mais toujours devant en sélection au bénéfice de l’expérience et du passé, même récent, en Bleu.

Quelle équi​pe contre l’Espagne ?

Une hiérarchie affirmée mais pas incontestable et au cœur de France-Espagne, mardi soir. Pour un des rares matchs face à un prétendant au titre, Didier Deschamps va-t-il tester son équipe-type ? Ou va-t-il profiter de cette rencontre amicale pour donner du temps de jeu aux jeunes ? La composition de l’Espagne, probablement assez loin du onze titulaire, pourrait faire pencher la balance vers la seconde proposition. L’occasion peut-être de faire tanguer une hiérarchie affirmée, au moins dans l’esprit du grand public.

francetv sport @francetvsport

Equipe de France de football