Anthony Martial-Raphaël Varane
L'attaquant Anthony Martial et le défenseur Raphaël Varane | AFP - FRANCK FIFE

Martial, Benzema, Pogba, le bilan du mercato de l'équipe de France

Publié le , modifié le

Le marché des transferts a fermé pour tous les clubs européens le 1er septembre. C’est l’heure du bilan pour les internationaux tricolores. Entre le départ tonitruant d’Anthony Martial et le retour en Premier League de Yohan Cabaye, certains Bleus ont bougé. D’autres auraient pu (dû), comme Paul Pogba ou Nabil Fékir, mais ils sont finalement restés.

Ils ont changé de club

Anthony Martial, le nouvel attaquant de Manchester United
Anthony Martial, le nouvel attaquant de Manchester United

Manchester United a fait son marché en équipe de France cet été. Après Morgan Schneiderlin arraché à Southampton au milieu de l’été pour 30 millions d’euros, les Red Devils ont signé le transfert le plus retentissant de l’été en offrant 80 millions d’euros (bonus compris) à l’AS Monaco pour Anthony Martial. L’attaquant de 19 ans, qui n’avait jamais connu l’honneur d’une convocation chez les A, a vécu deux premières ce lundi 31 août : une arrivée avec les "grands" à Clairefontaine, puis un aller-retour dans la journée pour une signature à Manchester United. Autre gros transfert d’un des 23 joueurs appelés par Deschamps pour les deux rencontres face au Portugal et l’Albanie, celui du milieu de terrain Geoffrey Kondogbia. Le gaucher a quitté Monaco et rejoint l’Inter Milan pour 40 millions d’euros. C’est également au milieu que deux autres mouvements ont été enregistrés. Yohan Cabaye est retourné travailler sous les ordres d’Alan Pardew à Crystal Palace, tandis que Mathieu Valbuena est revenu en Ligue 1 à Lyon retrouver un peu de lumière et la Ligue des Champions. Un choix de retrouver la Ligue 1 qu'a également fait Mapou Yanga-Mbiwa (OL).

Pas appelé pour ce rassemblement par le sélectionneur, d’autres internationaux ont changé de club cet été. Tous ont tenté des paris qu’ils espèrent gagnants. Lucas Digne a rejoint l’AS Rome. Son concurrent direct pour la succession de Patrice Evra chez les Bleus, Layvin Kurzawa a pris sa place au PSG avec l’espoir de connaître une meilleure réussite. Rémy Cabella, après son échec à Newcastle, a été prêté à l’OM. Il remplace numériquement Dimitri Payet, vendu 15 millions d’euros à West Ham. Marseille a également rapatrié deux anciens internationaux, Abou Diaby et Lassana Diarra. Un autre ex-futur cadre des Bleus, Yann M’Vila a tenté un énième rebond à Sunderland. On notera aussi l’arrivée d’Hatem Ben Arfa à Nice après six mois sans jouer.

Ils sont finalement restés

L'attaquant lyonnais, Nabil Fékir
L'attaquant lyonnais, Nabil Fékir

Ce feuilleton devait durer tout l’été et déboucher sur un transfert énorme, évalué à des hauteurs qui lui auraient peut-être permis de surpasser Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, les deux joueurs les plus chers de l’histoire (94 et 91 millions d’euros). Le Barca, Chelsea, le Real, Manchester City, le PSG, tous grands d’Europe ont tapé à la porte de la Juventus. Puis rien. Paul Pogba est resté à Turin. Lui aussi était courtisé, par le PSG notamment, mais Nabil Fékir a prolongé à Lyon. Moussa Sissoko est également resté à Newcastle malgré une belle cote chez les cadors de Premier League. Eliaquim Mangala avait l’occasion de changer d’air, mais il a préféré rester à City où il sera en concurrence directe avec Nicolas Otamendi, débarqué de Valence pour 40 millions d’euros. Enfin, chez le si particulier mercato des gardiens de but, personne n’a bougé puisque David De Gea est resté à Manchester United au terme d’un imbroglio entre le Real et ManU. Hugo Lloris aurait pu remplacer l’Espagnol chez les Red Devils, ouvrant ainsi la porte à une valse des gardiens qui auraient pu entraîner Steve Mandanda, Stéphane Ruffier ou encore Benoît Costil.

Parmi les non présents au rassemblement, l’OL a retenu son souffle tout l’été concernant Alexandre Lacazette. Le buteur a finalement prolongé son contrat malgré une approche du PSG.

Ils n’avaient pas intérêt à bouger

Le milieu de terrain du PSG, Blaise Matuidi
Le milieu de terrain du PSG, Blaise Matuidi

Pour ceux-là, un transfert n’était pas à l’ordre du jour. Hormis offre démentielle, ces joueurs n’avaient aucune raison de quitter leur club. ManU a bien essayé de déloger Karim Benzema du Real, mais le Français ne voulait pas partir et le recrutement d’un attaquant n’était pas prévu par le club merengue. L’autre Français qui s’éclate en Espagne, Antoine Griezmann, a vu sa clause de départ être augmentée par l’Atletico Madrid (80 millions d’euros), signe de l’importance prise par le gaucher chez les Colchoneros. Olivier Giroud, est resté à Arsenal, qui a par ailleurs été très discret tout l’été (arrivée de Petr Cech).

Son coéquipier Laurent Koscielny sera d’ailleurs encore le taulier de la défense des Gunners, au sein de laquelle Mathieu Debuchy, blessé l’an dernier, tentera de retrouver sa place. Bacary Sagna demeure toujours à Manchester City. Cadre indiscutable au PSG, Blaise Matuidi, est bien installé à Paris, comme en équipe de France. Le duo de jeunes défenseurs centraux, Raphaël Varane et Kurt Zouma, n’a pas bougé. Le premier semble enfin être devenu le compère officiel de Sergio Ramos au Real, tandis que le second va tenter de grappiller du temps de jeu à Chelsea cette saison. Enfin, Benoit Trémoulinas vit une seconde jeunesse à Séville où ses prestations remarquées l’an dernier l’ont ramené chez les Bleus.