Equipe de France, Clairefontaine, Kylian Mbappe, Ousmane Dembele
La nouvelle jeunesse de l'équipe de France : Bakayoko, Kimpembe, Tolisso, Areola, Dembele, Kurzawa et Mbappé | AFP - FRANCK FIFE

Luxembourg-France : début d'une nouvelle ère pour les Bleus ?

Publié le , modifié le

La France entame son année 2017 par une confrontation face au Luxembourg, étape obligée sur la route qui mène au Mondial 2018. Ce match semble aussi ouvrir une nouvelle ère pour l’équipe de Didier Deschamps, celle de la jeunesse qui se fait une place au sein de l’effectif.

C’est devant 8000 places, sur la pelouse du stade Josy-Barthel, que l’équipe de France fait sa rentrée 2017. Un stade champêtre qui renvoie à une époque, celle de Laurent Blanc, où Franck Ribéry faisait encore des passes à Yoann Gourcuff, où Karim Benzema marquait des (beaux) buts avec l’équipe de France. Six ans après la dernière confrontation entre la France et Luxembourg, ces visages ont disparu de la photo de classes des Bleus. Karim Benzema a beau demandé des explications, faire le travail et parfois bien plus au Real Madrid, le train bleu pour la Russie est bel et bien en passe de partir sans lui. Didier Deschamps continue dans la voie qui est la sienne depuis l’Euro, tout en étant sensible à la génération qui est en train d’éclore, symbolisée par un Kylian Mbappé, 18 ans, en feu avec l’AS Monaco et que l’Europe s’arrache déjà.

Des certitudes

Leader de son groupe devant les Pays-Bas, la Suède et la Bulgarie, la France peut profiter de ce court déplacement pour creuser le trou alors que certains rivaux perdront parallèlement des plumes dans les oppositions Bulgarie-Pays-Bas et Suède-Belarus. Ce Luxembourg, dont on ne sait pas grand-chose, à part son classement Fifa – 135e mondial coincé entre le Viêt-Nam et la Palestine – est une belle occasion de lancer ces jeunes pousses. Ces cinq joueurs (Mbappé, Tolisso, Thauvin, Mendy et Bakayoko) qui découvraient les A cette semaine à Clairefontaine. Tous ne seront pas titulaires samedi soir. Didier Deschamps a des certitudes sur lesquelles il peut s’appuyer. Aux deux extrémités du terrain notamment où Hugo Lloris et Antoine Griezmann sont solidement installés. Derrière l’absence de Raphaël Varane sera comblée par un Samuel Umtiti, qui confirme au Barca. Le Blaugrana épaulera l’inamovible Laurent Koscielny, comme lors des derniers matches de l’Euro.

Autour de ce quatuor, en revanche ça peut bouger. Le forfait de PaulPogba laisse le champ libre à N’Golo qui enchante la Premier League. Le tapis rouge a été déroulé au Londonien cette semaine, à lui de l’emprunter et au passage de ratisser tout ce qui traîne, comme sur les pelouses. Mais à ses côtés qui ? Blaise Matuidi ou un Adrien Rabiot en pleine bourre. Deschamps doit penser au présent mais aussi au futur et en 2018, Matuidi aura dépassé la trentaine quand Adrien Rabiot sera en pleine force de l’âge. Et devant? Dimitri Payet, qui revit à Marseille, à sa place réservée à gauche. Giroud, dans le dur à Arsenal, est encore là mais pour combien de temps ? Gameiro pousse derrière et les jeunes aussi.

Lire aussi : N'Golo Kanté, en mode majeur chez les Blues, en mode mineur chez les Bleus

Première pour Mbappé? 

Ce potentiel offensif tricolore semble intarissable. KylianMbappéOusmane Dembélé et Florian Thauvin ont remplacé Kingsley Coman, Anthony Martial et Nabil Fékir. Ces trois-là n’ont pas dépassé la date limite – ils ont moins de 23 ans – mais ils prennent du retard. Tout simplement. Alexandre Lacazette, le meilleur buteur français cette saison (dans les cinq plus grands championnats), est resté à la maison. Deschamps doit faire des choix et ne fera pas de sentiments. Moussa Sissoko peut en témoigner.

Lire aussi : qui avec Griezmann pour composer l'attaque française?

Mbappé, Dembélé et Thauvin ont une chance à saisir. Une grosse même et il aurait tort de la laisser passer. Même si cela reste le Luxembourg, se faire remarquer serait une riche idée. S’il entrait, Mbappé deviendrait le deuxième joueur le plus jeune à porter le maillot bleu. "Dans l'absolu, je peux le faire débuter. Ce n'est pas parce qu'il vient pour la première fois qu'il ne peut pas être titulaire sur un des deux matches, mais il ne faut pas non plus accélérer les choses trop vite", a toutefois tempéré "DD". Qu’il soit titulaire ou pas, qu’il entre ou pas face au Luxembourg, ou quatre jours plus contre l’Espagne, importe peu finalement. Mbappé est déjà là et avec lui et les autres, c’est déjà demain. Ca tombe bien, la Russie aussi…
 

Benoit Jourdain @BenJourd1

Equipe de France