Liste de l'équipe de France : des surprises mais pas trop, la formule de Deschamps avant chaque compétition

Publié le , modifié le

Auteur·e : Coralie Salle
Didier Deschamps

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Didier Deschamps va donner une liste de 23 joueurs, jeudi 18 mars à 14 heures, pour débuter la campagne des qualifications du Mondial 2022. Ce sera sa dernière avant de révéler les sélectionnés pour l’Euro 2021 de cet été. Sa méthode pour établir ses listes, faite de surprises et de continuité, est toujours la même.

Comme toujours, et à chaque liste des Bleus, on attend que Didier Deschamps sorte une surprise de son chapeau, surtout à l’approche des grandes compétitions internationales. Jeudi 18 mars à 14 heures, le sélectionneur de l’équipe de France va donner sa liste des joueurs retenus pour affronter l’Ukraine (mercredi 24 mars), le Kazakhstan (dimanche 28 mars) et la Bosnie-Herzégovine (mercredi 31 mars), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Cette convocation est importante puisque c'est la dernière avant l'Euro 2021.

L’ancien coach de l’Olympique de Marseille va-t-il convoquer un novice ou relancer un ancien international lors de ce dernier rassemblement avant l’Euro ? Si on se fie aux habitudes du sélectionneur, la continuité est souvent de mise.

Coupe du monde 2014 : les surprises Antoine Griezmann et Lucas Digne, la désillusion pour Payet 

Sa convocation était tout sauf une surprise. Après la fin de sa suspension des équipes de France qui avait duré 18 mois à cause d’une virée nocturne chez les Espoirs, Antoine Griezmann avait été appelé par Didier Deschamps en février 2014, pour affronter les Pays-Bas, en match amical début mars, dernière sortie avant la préparation au Mondial au Brésil. Auteur de 15 buts en Liga, l'attaquant était très performant avec la Real Sociedad.

Mais il n’était pas le seul jeune premier de cette liste. Lucas Digne avait aussi été convoqué pour la première fois chez les A au détriment d’Eric Abidal. Les deux joueurs avaient ensuite été sélectionnés dans la liste finale pour participer à la Coupe du Monde.  

À l’inverse, Dimitri Payet n'avait pas eu ce privilège. Appelé dans le groupe des Tricolores pour le match amical face aux Néerlandais, il n’avait pas été retenu dans les 23 Bleus qui se sont envolés pour le Brésil. Et même après les blessures de Franck Ribéry et de Clément Grenier, le sélectionneur des Bleus avait privilégié Rémy Cabella et Morgan Schneiderlin au détriment du joueur de l'Olympique de Marseille. 

Euro 2016 : des revenants et un novice dans l'avant-dernière liste 

Lors de son sa dernière liste avant l'Euro 2016, Didier Deschamps avait privilégié l'expérience à la jeunesse. En grande forme avec West Ham, Dimitri Payet avait fait son retour dans le groupe des Bleus, tout comme Jérémy Mathieu, pour affronter les Pays-Bas et la Russie lors des matches de préparation. Mais comme à son habitude, le sélectionneur tricolore avait quand même appelé un novice en choisissant N’Golo Kanté, très performant avec Leicester, pour la première fois. 

Non sélectionné pour les rencontres amicales avant l’Euro, Samuel Umtiti avait réussi à se glisser dans la liste finale pour participer à sa première compétition internationale. Les forfaits de Raphaël Varane, blessé à la cuisse, Jérémy Mathieu, touché au mollet et de Mamadou Sakho, sous le coup d’une procédure disciplinaire de l’UEFA à la suite d’un contrôle antidopage positif, avaient ouvert les portes des A au défenseur de l’Olympique Lyonnais.

Pour l'Euro 2016, le sélectionneur des Bleus n'avait pas fait de folie : il avait convoqué 20 des 23 joueurs qu'il avait pris pour les amicaux du mois de mars 2016.

Coupe du monde 2018 : la confirmation pour Lucas Hernandez, la déception pour Wissam Ben Yedder

Pour jouer les matches de préparation du Mondial 2018 face à la Colombie et la Russie, Didier Deschamps n’avait pas appelé un, mais deux novices. Lucas Hernandez et Wissam Ben Yedder avaient fait leur apparition pour la première fois dans le groupe France, le 15 mars 2018. Et l’un a été plus chanceux que l’autre. L’ancien joueur de l’Atlético de Madrid avait validé son ticket pour la Coupe du Monde, au détriment de Lucas Digne, peu utilisé au FC Barcelone. L’ancien attaquant de Toulouse, quant à lui, était resté sur le carreau et n’avait pas participé à la compétition en Russie.

Comme en 2016, le sélectionneur des Bleus avait récidivé en amenant 20 des 23 joueurs qu'il avait pris lors de l'avant-dernière liste. Preuve, s'il en fallait, que Deschamps s'appuie sur la continuité avec un effectif bien défini avant de commencer une compétition internationale. 

-

Equipe de France de football