Ligue des Nations – France-Portugal : Au Stade de France ce dimanche soir, la parole était aux défenses

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Lucas Hernandez intervient parfaitement devant Ronaldo
Lucas Hernandez intervient parfaitement devant Ronaldo | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un Stade de France quasiment vide ce dimanche soir, à l’occasion de la 3e journée de la Ligue des Nations, la France et le Portugal se sont quittés sur un match nul et vierge (0-0). Une rencontre au cours de laquelle les attaquants des deux sélections n’ont pas brillé, la faute à des défenses très solides, qui n’ont pas laissé passer la moindre occasion nette.

Et pourtant, ce France-Portugal avait de quoi faire saliver. Ce choc du groupe 3 de la Ligue des Nations avait tout pour être un grand événement : un match à enjeu pour prendre la tête de la poule, le remake de la finale de l’Euro 2016 perdue par les Bleus et des attaquants de classe mondiale de part et d’autre. Mais ce dimanche soir, dans un Stade de France où seules 1 000 personnes étaient présentes, ce sont bel et bien les défenseurs qui ont fait la loi.

à voir aussi Ligue des Nations : revivez le match nul et vierge entre la France et le Portugal Ligue des Nations : revivez le match nul et vierge entre la France et le Portugal

Pourtant, le match de ce soir n’a pas été soporifique. Loin de là. D’abord parce qu’il apporte plusieurs pistes de réflexion sur l’équipe de France, sur ses forces et ses faiblesses. Mais aussi parce que les joueurs des deux sélections ont multiplié les gestes défensifs de grande classe lorsque le danger pointait le bout de son nez près d’une surface de réparation, dans une rencontre d'un grosse intensité. "C'était un match de solides. C'est mieux quand il y a des buts. Il y a la qualité offensive mais il y a aussi la qualité défensive des deux équipes", a reconnu Didier Deschamps à l'issue de la rencontre.

Kimpembe marque des points

L'une des forces des Bleus est donc bel et bien la défense. Face aux talentueux et imprévisibles João Félix, Bernardo Silva et Bruno Fernandes, les défenseurs français n’ont pas flanché dans leurs 30 derniers mètres. À l'image de cette interception parfaite de Lucas Hernandez dans surface de réparation devant Cristiano Ronaldo en première mi-temps, privant l'attaquant de la Juventus de son 102e but en sélection. Malgré le passage à quatre derrière en ce mois d'octobre, après le système à trois mis en place par Deschamps en septembre, la ligne défensive française est restée sereine.

Presnel Kimpembe, préféré ce soir à Clément Lenglet, a ainsi été exemplaire. Le joueur du Paris Saint-Germain a été impérial dans toutes ses interventions - il aura dominé Ronaldo dans le domaine aérien tout le match - et a gagné des points aux côtés de Raphaël Varane dans la charnière centrale. "Il a gagné en concentration et en maîtrise. (…) Avoir cette application et cette concentration sur la durée, c’est là qu’il avait une marge de progression", soulignait Deschamps en conférence de presse samedi à propos de Kimpembe. Irréprochable, mis à part une petite mésentente avec Hugo Lloris en deuxième période, le défenseur central du PSG a éteint, avec ses coéquipiers, les étincelles produites par les attaquants lusitaniens.

Le repli défensif impressionnant des Portugais

Côté portugais, la défense a également brillé. Raphaël Guerreiro et Nélson Semedo, les latéraux habituellement très offensifs de la Seleção, ont bien défendu, comme l’ensemble de la sélection de Fernando Santos. "On n'était pas là pour marquer des buts", a concédé le sélectionneur portugais après la rencontre. À l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018, cette équipe du Portugal subissait, beaucoup, et se montrait impitoyable sur ses rares projections vers l’avant. Depuis deux ans, la Seleção joue mieux, mais n’a rien perdu de sa rigueur défensive.

à voir aussi France - Portugal : voyage au bout de l'ennui entre deux équipes peu inspirées France - Portugal : voyage au bout de l'ennui entre deux équipes peu inspirées

Tout au long de la rencontre, l'ensemble des joueurs Portugais, mis à part Ronaldo, ont effectué un repli défensif impressionnant pour venir former deux lignes de quatre devant leur surface et embêter des attaquants français très peu inspirés. Des efforts réalisés même à la 85e minute, sur l’un des derniers contres menés par les joueurs de Deschamps. Samedi, en conférence de presse, le sélectionneur soulignait que ce match permettrait "d’évaluer les forces du moment". Au terme de cette rencontre terne et marquée par la performance défensive des deux sélections, Deschamps a une première réponse. Avant de retrouver la Seleção dans un mois, au Portugal cette fois, pour le match retour. Puis à nouveau dans plusieurs mois, cette fois lors de l'Euro 2021.

Equipe de France de football