portrait duchaussoy FFF 2010
Fernand Duchaussoy | AFP - GUAY

Les Bleus renoncent enfin à leurs primes

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération française de football, a déclaré vendredi que la question des primes des joueurs de l'équipe de France présents au Mondial était définitivement réglée puisqu'ils ont désormais "tous donné leur accord de principe" pour y renoncer. "Soit ils ont signé, soit ils sont décidés à le faire"a indiqué Fernand Duchaussoy, pour qui "l'affaire est en train de se clôturer".

Ces primes, d'un montant total estimé par M. Duchaussoy à environ 3 millions d'euros, devraient être consacrées à des actions en faveur du monde amateur.Toutefois, la Fédération attend encore quelques documents de renoncement.   "Tout le monde a donné son accord de principe", a expliqué M. Duchaussoy. "Le seul qui a demandé à faire à sa façon, c'est Nicolas Anelka", a-t-il ajouté.  Dans un communiqué, Anelka avait fait part de son intention de reverser lui-même les primes qui lui revenaient, "à parts égales vers le football amateur, une association tournée vers les jeunes et une oeuvre sociale". Reste à attendre que tout cela soit véritablement entérinée, car une première fois déjà, on avait cru que le dossier était clos.

En effet, le 16 novembre à Londres, Fernand Duchaussoy avait annoncé que les 23 joueurs de l'équipe de France présents au Mondial-2010 avaient accepté de renoncer aux primes de droit à l'image liées à leur participation au Mondial-2010. L'affaire avait rebondi en début de semaine quand le quotidien Libération avait annoncé que Thierry Henry et Nicolas Anelka n'avaient pas encore signé le document préparé par la FFF.
"L'affaire qui s'est déclenchée cette semaine était une non-affaire, il y avait simplement 4 ou 5 joueurs qui n'avaient pas été contactés, pas seulement les deux dont le nom est sorti", a minimisé le président de la Fédération. "On voulait tous les appeler directement pour qu'ils aient tous le même niveau d'information que ceux que j'avais vus à Wembley. Aujourd'hui, on a eu tout le monde", a conclu Duchaussoy.