Abou Diaby (France)
Abou Diaby (France) | FRANCK FIFE - AFP

Les Bleus diminués pour le choc Espagne-France

Publié le , modifié le

Le choc du mardi 16 octobre entre l'équipe d'Espagne et la France sera probablement encore plus difficile que prévu pour les hommes de Didier Deschamps. Le sélectionneur national et son satff technique vont devoir trouver des solutions pour pallier aux absences de Mapou Yanga Mbiwa, Abou Diaby (quasi certaine) et de Rio Mavuba, voire d'Alou Diarra, tous blessés.

Didier Deschamps va devoir faire preuve d'ingéniosité pour concocter une équipe capable de rivaliser avec l'ogre espagnol, champion du monde et double champion d'Europe, dans un peu plus de deux semaines au Stade Vicente-Calderon. Les soucis s'accumulent pour l'ancien coach de l'OM qui risque de déplorer le forfait de plusieurs cadres même si rien n'est encore sûr pour trois d'entre eux. 

Diaby quasi forfait

Le milieu de terrain d'Arsenal Abou Diaby s'est blessé à une cuisse lors du derby contre Chelsea et sera absent "au mimimum trois semaines", ce qui le priverait a priori du match de qualification pour le Mondial-2014 (Groupe I). Le Français a été remplacé dès la 17e minute du match. Le milieu de terrain, souvent blessé ces dernières saisons, avait semblé se faire mal sur une frappe du droit déclenchée quelques minutes plus tôt. "C'est une élongation à la cuisse. Quelle en est la gravité? C'est au minimum trois semaines", a déclaré son entraîneur Arsène Wenger après la rencontre. Diaby avait fait un excellent début de saison avec les "Gunners" et un retour très remarqué en équipe de France, inscrivant notamment début septembre le but de la victoire contre la Finlande (1-0) en ouverture des qualification. La saison dernière, le milieu de 26 ans n'avait joué que 97 minutes toutes compétitions confondues, aucune en sélection.

Autre absence possible même si rien n'est encore certain, celle de Rio Mavuba. Le milieu et capitaine de Lille a dû sortir du terrain lors du match perdu à Rennes (2-0), vendredi en match avancé de la 7e journée, en raison d'une douleur à un genou qui concerne "peut-être le ménisque. Le joueur de 28 ans n'en a pas dit davantage en sortant du stade. "Il a mal au genou, avait déclaré plus tôt son entraîneur Rudi Garcia en conférence de presse. Est-ce qu'il a pris un coup ou pas, je ne sais pas, mais il ne pouvait pas continuer". Pas une bonne nouvelle, en tous cas, pour le staff des Bleus.

Problèmes derrière et au milieu

Même s'il ne faisait pas forcément partie des petits papiers de Didier Deschamps cet été, Alou Diarra pourrait donc postuler pour le déplacement à Madrid. Las, selon L’Equipe, le milieu de terrain international de 31ans souffrirait d’un problème musculaire au niveau d’un mollet, ce qui devrait l’éloigner des terrains pendant plusieurs jours. Et comme il ne semble pas entrer dans les petits papiers de son coach à West Ham (il a dû se contenter de deux apparitions), un retour ne paraît pas à l'ordre du jour.

Quant à Laurent Koscielny, le moins qu'on puisse dire est qu'il n'a pas brillé ce samedi face à Chelsea. Pressenti pour être le second défenseur central (avec le Parisien Sakho) à Madrid vu la suspension de Mapou Yanga Mbiwa, le stoppeur d'Arsenal a déçu une semaine après avoir offert le but de l'égalisation sur la pelouse de Manchester City. C'est sur l'un d'eux, tiré par Mata, que les "Gunners" ont encaissé le premier but. Dominé physiquement, Koscielny n'a pas su empêcher Torres de reprendre de volée à cinq mètres et d'inscrire son troisième but de la saison en Premier League. Le défenseur central d'Arsenal allait être impliqué aussi dans le deuxième but: un coup franc fuyant de Mata, ni vraiment un centre ni vraiment un tir, qui a fini sa course au ras du poteau après avoir été manqué par toute la défense des "Gunners" et effleuré du tibia par le Français, pas brillant sur ce coup-là.