Anthony Martial (au centre) a signé un doublé lors la large victoire de l'équipe de France Espoirs face aux Pays-Bas (4-1).
Anthony Martial (au centre) a signé un doublé lors la large victoire de l'équipe de France Espoirs face aux Pays-Bas (4-1). | AFP

Les Bleuets étaient encore d’attaque

Publié le , modifié le

Cinq jours après avoir étrillé l’Estonie (6-0), l’équipe de France Espoirs s’est promenée devant les Pays-Bas (4-1) lundi soir, en match amical. A Sedan, elle a pu compter sur l’efficacité de ses deux attaquants : le Monégasque Anthony Martial, auteur d’un doublé, et le Lyonnais Yassine Benzia, qui avait ouvert le score. Corentin Tolisso a parachevé le large succès tricolore, également sur penalty. Les joueurs de Pierre Mankowski débuteront les éliminatoires de l’Euro 2017 en septembre prochain.

Depuis quelques semaines, Anthony Martial marche sur l'eau à Monaco. Depuis que Leonardo Jardim l’a repositionné en pointe. C’est aussi vrai en équipe de France Espoirs. Lundi soir, l’attaquant monégasque a brillé dans le 4-4-2 en losange des Bleuets : en signant un doublé, l’ancien Lyonnais a activement contribué au large succès tricolore face aux Pays-Bas (4-1). Au stade Louis-Dugauguez de Sedan, Martial a fait le break sur un penalty qu’il avait lui-même obtenu, en début de seconde période (2-0, 56e). Magistralement lancé par Adrien Rabiot, son tir croisé a de nouveau fait mouche huit minutes plus tard (3-0, 64e).

Comme si ça ne suffisait pas, le natif de Massy était déjà impliqué sur le premier but des Bleuets : accroché par Terence Kongolo, c’est lui qui avait permis à Yassine Benzia d’ouvrir la marque sur penalty (1-0, 17e). A l’orée du dernier quart d’heure, le Lyonnais est, lui aussi, tombé dans la surface néerlandaise. Troisième penalty français, exécuté, cette fois, par Corentin Tolisso (4-1, 73e).

Vivement septembre

Les joueurs de Pierre Mankowski ont tremblé un peu plus que cinq jours plus tôt, devant l’Estonie (6-0). A Valenciennes, la défense des Bleuets n’avait pas été inquiétée. A Sedan, elle a cédé sur une frappe de Menig (3-1, 69e), trop puissante pour Paul Nardi. En première période, le gardien nancéien avait été sauvé par son poteau, sur un tir de Joris Van Overeem (27e).

Le 5 septembre prochain, ces Bleuets débuteront les choses sérieuses en Islande : ils y débuteront leur campagne des éliminatoires pour l’Euro 2017. Avec la ferme intention de ne pas faire comme leurs prédécesseurs. Autrement dit, de ne pas rater le wagon de la qualification.