Le Parc des Princes
L'Equipe de France ne fait pas recette au Parc des Princes | STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Le Parc des Princes n’y change rien

Publié le , modifié le

Habituée à faire avec un public frileux au Stade de France, l’équipe de France ne devrait pas voir beaucoup de différence face à l’Australie ce soir dans un Parc des Princes aux tribunes clairsemées. La plupart des spectateurs sont d'ailleurs venus un peu par hasard même si certains sont heureux de voir les Bleus revenir dans l'enceinte qu'ils ont longtemps occupé.

Avant le match, Didier Deschamps ne se montrait pas plus heureux que ça de retourner avec l'équipe de France dans un Parc des Princes où il a vécu la non-qualification pour le Mondial 1994. Force est de constater que le sélectionneur français a convaincu beaucoup de monde. Six ans après leur dernier match dans l'enceinte habituelle du PSG, les Bleus feront face à un public peu mobilisé puisque seules 30.000 places et des poussières ont trouvé preneur dans un stade qui peut en contenir le double. Beaucoup de familles et de jeunes ont fait le déplacement Porte de Saint-Cloud. "Le stade est un peu moins grand qu'à Saint-Denis et il y a des tribunes spéciale familles", explique Patrick, 47 ans, en caressant la tête de ses deux enfants. S'il a vu une partie des épopées tricolores au Parc des Princes à la télévision, il ne se réjouit pas plus que ça du retour de la sélection nationale. "Je m'en fous un petit peu", dit-il sourire en coin.

"Plus chaleureux que le stade de France"

Ce n'est pas le cas de Jean-Pierre, 57 ans au compteur. "On a vécu de telles émotions dans ce stade. Et il est plus chaleureux que le stade de France". Un atout qui n'a pas suffi pour convaincre les supporters de se déplacer en masse. "C'était pas cher et il y a un pseudo enjeu par rapport aux barrages pour la Coupe du monde", se justifie Pierre 18 ans. Derrière lui, un jeune homme du même âge crie en agitant son écharpe "Allez la France, allez la France". Mais personne ne le suit. Sur la première passe ratée du match, quelques sifflets tombent des tribunes. Le Parc des Princes n'y change rien... Seule nouveauté, les chants pro Paris Saint-Germain. Comme un désaveu pour ces Bleus qui peinent à faire rêver.

Jerome Carrere

Equipe de France