Raymond Domenech - 2010 - Conférence
Raymond Domenech | AFP - FRANCK FIFE

Le jackpot pour Domenech ?

Publié le , modifié le

Raymond Domenech, l'ex-sélectionneur des Bleus, pourrait toucher "entre 1,5 et 2 millions d'euros" pour son licenciement, indique le quotidien France Soir dans son édition de ce mercredi, sans citer de source. Il rencontrera aujourd'hui Fernand Duchaussoy, le président intérimaire de la FFF afin d'évoquer les modalités de son licenciement.

C'est sans titre mais les poches pleines que Raymond Domenech pourrait quitter le monde des Bleus. L'avenir du sélectionneur le plus décrié de l'histoire se joue cet après-midi. Selon le quotidien, Raymond Domenech aurait reçu à la mi-août une «lettre de mise à piedconservatoire qui ne laisse pas présager une issue heureuse pour lui»lors de cet entretien avec Duchaussoy. Le technicien, qui ne compte pas quitter son poste à la Direction Technique Nationale (DTN), aurait donc l'intention de négocier son licenciement au prix fort. Car Domenech "estime avoir été lâché par ses employeurs», et considère que la FFFs'est «mise à la faute en annonçant dès le mois de mai le nom de sonfutur successeur", Laurent Blanc, intronisé à la tête de l'équipe de France il y a quelques semaines.

Payer pour éviter les conflits

Dans un tel contexte propice aux tensions, la FFF aurait proposé un compromis à Domenech, qui perçoit actuellement 10.000 euros mensuels en tant que membre de laDTN (il émargeait à 40.000 sans les primes en tant que sélectionneur). La "Fédé" offrirait ces millions d'euros à l'ancien homme fort des Tricolores afin «d'éviter un conflit larvé et des démarches longues». Mais nul doute que l'annonce de tels émoluments devrait provoquer de vives réactions, au vu du fiasco de l'équipe de France lors du Mondial sud-africain et de la remise en cause de Domenech dans l'échec des Bleus.

Par Rayan Ouamara