Le Graët conférence de presse
Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët | FRANCK FIFE / AFP

Le Graët ne lâche pas Benzema mais lui donne des conseils

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët soutient ses Bleus quoiqu'il arrive. Interrogé sur iTélé, il a apporté son soutien à Karim Benzema qui a été mis en examen dans l'affaire de la sex-tape" de Mathieu Valbuena. Le patron du foot français se pose toutefois des quessions sur les fréquentations de l'avant-centre du Real Madrid.

Comme son sélectionneur Didier Deschamps plut tôt dans l'après-midi, Noël Le Great n'a pas été très bavard sur le cas Benzema. L'International français a été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage  et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement, en l'espèce le chantage", a  annoncé le parquet de Versailles.

A la FFF, on reste prudent sur le sujet. Il n'est pas question de condamner hâtivement Benzema à qui Le Graet accorde sa "confiance". "Il est dans la tourmente mais on ne le laisse pas tomber", a-t-il indiqué sur la chaîne d'info iTélé.

Bien sûr, Le Graet regrette l'ampleur de l'affaire qui va encore écorner l'image du foot français et de sa vitrine. "Ce n'est pas l'affaire du siècle mais elle est  gênante, reconnaît-il avant de donner quelques conseils à son attaquant. J'aimerais que Benzema se comporte mieux dans l'avenir. Karim Benzema  a des qualités humaines mais il a peut-être des fréquentations à améliorer".