France Brésil Valbuena Oscar
Mathieu Valbuena face à la tenaille brésilienne | AFP - Jean-Marie Hervio

Le Brésil stoppe les Bleus dans leur élan

Publié le , modifié le

Après une coupe du monde satisfaisante, et deux matches références remportés face à l'Espagne et au Portugal, l'équipe de France a été stoppée dans son élan en s'inclinant jeudi au Stade de France (3-1) face à une équipe du Brésil qui, pour le coup, a semblé avoir digéré le traumatisme de son Mondial inachevé.

La Seleçao reprise en main par Dunga avec pour mot d'ordre d'oublier la déroute face à l'Allemagne et de tourner la page, est repartie sur des bases solides en signant contre la France sa 7e victoire en sept matches, avec 17 buts inscrits et seulement deux encaissés.

La pression brésilienne

Il faut dire que les Français ont eu beaucoup de mal à se hisser à la hauteur d'un collectif brésilien beaucoup plus performant, dans la circulation du ballon, comme dans l'organisation, notamment au milieu de terrain où l'absence de Pogba a été cruellement ressentie. Car ce sont en effet les Brésiliens qui ont pris l'initiative du jeu et se sont assurés la possession du ballon, les Bleus ne réagissant que par des contres certes parfois bien menés, mais dont les derniers gestes manquaient de précision.

Ce fut pourtant sur une de ces actions de relance que les hommes de Deschamps allaient ouvrir le score. Après avoir eu très chaud sur une frappe enroulée de Neymar, sur laquelle Mandanda intervenait d'une façon impeccable, les Bleus bénéficiaient d'un corner. Valbuena ajustait parfaitement sa frappe pour trouver la tête de Varane qui trompait imparablement Jefferson (1-0, 21e). Après ce but, les Brésiliens ne se désunissaient pas, gardant leur approche tactique et leur rigueur, en continuant de mettre une pression énorme sur la défense tricolore. Après avoir inquiété Mandanda, notamment sur une frappe de Firmino, les hommes de Dunga se voyaient récompensés de leur constance offensive, grâce à ce même Firmino qui jouait en une-deux avec Oscar dont la frappe faisait mouche (1-1, 40e).

Des Bleus sans solution

La deuxième période fut essentiellement brésilienne, les Bleus ne se créant que quelques rares occasions, ou comptant essentiellement sur des coups de pied arrêtés pour tenter de porter le danger. Les Brésiliens, eux, conservaient leur ligne de conduite, dans la récupération du ballon et dans les lancements offensifs. Ils posaient beaucoup de problème à une équipe de France sans solution pour rependre le contrôle de la partie. Le Brésil allait confirmé sa domination au tableau d'affichage. Sur un ballon perdu par Evra, Willlan trouvait Neymar décalé sur la gauche mais dont la frappe suffisamment travaillée trompait Mandanda (2-1, 57e). Alors que les Français avaient du mal à se resituer dans le match, et manquaient de justesse, les Brésiliens enfonçaient le clou grâce à Luiz Gustavo reprenant de la tête un corner d'Oscar (69e). 

La fin de match était à l'avenant un peu poussive, malgré deux équipes de bonne volonté. Mais les Français affichaient leurs carences dans un milieu démuni et une défense souvent fébrile, alors que ses attaquants, Benzema en premier lieu qui a manqué deux grosses opportunités, n'ont pas su apporter le geste décisif. Les Bleus vont désormais revenir à l'ordinaire de leur préparation avec un amical dimanche face au Danemark à Saint-Etienne. L'objectif sera simple:  effacer au plus vite cette cruelle déconvenue pour garder le moral haut sur la  route du Championnat d'Europe.  

REVIVEZ LE MATCH FRANCE - BRESIL A TRAVERS LES RESEAUX SOCIAUX

Christian Grégoire

Equipe de France de football