Lacazette-Benzema EDF
Les deux attaquants français Karim Benzema et Alexandre Lacazette | AFP - FRANCK FIFE

Lacazette-Benzema, l'option offensive qui tente Didier Deschamps

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a livré quelques clés sur l'équipe qui débutera la rencontre amicale à Rennes contre l'Albanie vendredi soir. La principale nouveauté concerne le secteur offensif où Karim Benzema et Alexandre Lacazette, les deux hommes en forme actuellement, pourraient être associés. Autant en raison de l'état de forme des deux hommes que pour des raisons tactiques.

Sur la pelouse de Rennes, la formation lyonnaise pourrait recevoir un beau cadeau. Deux de ses plus beaux fleurons sur la pelouse ensemble au coup d'envoi d'un match de l'équipe de France. Vendredi soir, Didier Deschamps devrait faire confiance à la doublette Karim Benzema-Alexandre Lacazette pour la rencontre face à l'Albanie. Une choix dicté par la forme du moment mais pour le profil du match qui attend les Bleus face à des Albanais accrocheurs, bien en place, laissant peu d'espace et encaissant peu de buts (3 sur les 7 dernières rencontres).

"Ils n'ont pris que 3 buts sur les 7 derniers matches. Je ne sais pas si c'est à cause de leur entraîneur italien mais c'est une équipe bien organisée, pas forcément jeune en âge. C'est pratiquement toujours la même équipe qui joue. Ce sont des joueurs qui ont aux alentours de 10 sélections  mais c'est un collectif bien organisé. Ils défendent bien ensemble, ils ne se débarrassent pas du ballon", a expliqué le sélectionneur tricolore en conférence de presse ce jeudi. Pour mettre à mal ce bloc albanais, Didier Deschamps devrait délaisser son schéma à une seule pointe - généralement Karim Benzema - pour un duo d'attaquants. Et pour accompagner le Madrilène, indispensable, "DD" aurait décidé - d'après les différentes mises en place tactiques effectuées durant la semaine - de faire confiance à Alexandre Lacazette.

Lacazette, l'homme en forme

L'attaquant de 23 ans vit la période la plus prolifique de sa carrière. Le week-end dernier contre Guingamp, il a inscrit son 11e but en Ligue 1 et porté son total à 12 en 17 rencontres depuis le début de la saison. Onze buts, soit un de plus qu'André-Pierre Gignac, l'autre solution offensive de Deschamps. Mais quand le Marseillais crachait le feu en début de saison, ayant droit à deux apparitions en équipe de France durant le mois d'octobre marquant même un but, Lacazette lui patientait. Depuis sa sélection contre la Serbie en septembre dernier, Lacazette est dans une forme étincelante puisqu'il a inscrit 7 buts en 5 journées (entre la 9e et la 13e). Devant de tels chiffres et une telle efficacité, Deschamps ne pouvait pas passer à côté de celui qui ne compte que trois sélections sous le maillot bleu. Benzema, lui, on ne le présente plus. Il plane en ce moment avec le Real Madrid (17 matches, 11 buts, 7 passes). 

Désireux de voir Lacazette à l'oeuvre, mais soucieux de le mettre dans les meilleures conditions, Deschamps devrait donc modifier son schéma tactique. "Seul en pointe, il (Alexandre Lacazette, ndlr) n'a pas de repères. Mais avec un autre attaquant il bouge beaucoup. Il a des repères par rapport à une doublette. Son association avec un autre est facile". S'il a laissé planer le doute ce jeudi sur les noms qui composeront cette doublette - "On peut avoir différentes associations, celle-là comme d'autres. Il y a pas mal de joueurs qui seront concernés sur les deux matches" -, Deschamps n'a guère de doutes, c'est bien Lacazette qui accompagnera Benzema. Deux attaquants, au profil joueur, parfois similaire, mais capable d'évoluer ensemble, pour se donner plusieurs solutions en vue de l'Euro 2016.

Le tweet d'OptaJean

Plusieurs cordes à son arc

Ce 4-4-2 n'est pas une habitude pour Didier Deschamps. Il l'a expérimenté plusieurs fois avec Olivier Giroud qui faisait la paire avec Benzema. Mais l'expérience n'a pas été poussée plus loin. Or la réception de l'Albanie permet une nouvelle tentative. "Il (le 4-4-2, ndlr) me plaît parce qu'il offre plus de possibilités offensives et ça a l'avantage d'avoir des schémas de jeu différents. Il y a de la présence offensive avec deux attaquants mais ça implique d'avoir une équipe qui a le ballon. Parce que pour défendre c'est plus compliqué. Face à un adversaire regroupé, c'est quelque chose qui peut être intéressant", a souligné Deschamps à propos de ce schéma tactique. Surtout en le sortant à diverses occasions face à des adversaires présumés plus faibles et fermant le jeu, il offre la possibilité à ses joueurs de se familiariser avec un système qu'il pourrait réutiliser lors de l'Euro 2012.

"J'avais dit avant de commencer cette campagne, que je verrais différentes associations, différents systèmes. Il faut avoir une palette de choix plus importante quand on sera à la veille de l'Euro. On peut se retrouver à l'Euro avec un adversaire replié et il faut pouvoir prendre cette option et qu'elle ne tombe pas du ciel, qu'on puisse la mettre un peu en pratique pendant ces deux ans", a expliqué Deschamps. Adepte du 4-3-3 qui permet de s'appuyer sur les qualités de Benzema, mais aussi de Pogba, le sélectionneur peut donc changer son fusil d'épaule sans forcément changer les hommes puisque Pogba devrait débuter, tout comme Valbuena, autre homme important de Deschamps. Pour eux comme pour les Bleus, il s'agira de terminer l'année sur une bonne note. Pour d'autres, comme Lacazette, il y aura plus d'enjeu, il faudra prouver qu'ils méritent d'être là.

Vidéo : la préparation des Bleus à Rennes

Benoit Jourdain @BenJourd1

Equipe de France de football