Karim Benzema Equipe de France
Karim Benzema en Bleu à l'Euro ? | AFP - VALERY HACHE

La FFF évoquera le cas Benzema jeudi et pourrait le lâcher

Publié le , modifié le

La FFF a annoncé mercredi que son président Noël Le Graët tiendrait une conférence de presse jeudi prochain, à l'issue de la réunion du comité éxécutif pour "évoquer toutes les questions d'actualité". Le cas de Karim Benzema, mis en examen dans l'affaire de la "sextape" et mis en cause directement par Mathieu Valbuena, sera évidemment au coeur des débats. D'après L'Equipe et Le Parisien, cette réunion du "Comex" de la FFF n'augure rien de bon pour l'attaquant madrilène.

La FFF va enfin se prononcer sur l'affaire qui occupe l'esprit du football français depuis un mois. Le 5 novembre dernier, Karim Benzema était mis en examen à l'issue de sa garde à vue pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs". Chargé par les propos de Mathieu Valbuena qui a donné sa version de l'affaire de la sextape dans Le Monde, l'attaquant français s'est ensuite défendu lors d'une interview au journal de 20h sur TF1 mercredi soir - l'interview avait été enregistrée mardi -.

La classe politique s'était prononcée sur cette affaire, de Nicolas Sarkozy à Manuel Valls. Si le chef des Républicains a incité à respecter les personnes", le Premier ministre avait déclaré qu'un grand sportif devait "être exemplaire". "Et s'il n'est  pas exemplaire, il n'a pas sa place dans l'équipe de France", avait ajouté Manuel Valls. Camille Lacourt, le nageur, y était aussi allé de son avis. Dans tout ce brouhaha médiatique, la FFF a d'abord gardé le silence. Elle s'est portée partie civile la semaine dernière, pouvant ainsi accéder au dossier. Elle va donc le rompre et le timing n'est pas forcément bon pour Benzema.

La défense avant la sentence?

Dès le début de l'affaire, Noël Le Graët s'est posé en défenseur de Karim Benzema, s'accrochant au principe de la présomption d'innocence. Le vent serait en train de tourner du côté du Boulevard de Grenelle (XVe arrondissement de Paris), surtout depuis cette interview à charge de Mathieu Valbuena dans les colonnes du Monde. Le Graët et Didier Deschamps ont forcément discuté du cas du Madrilène ces derniers jours et d'après L'Equipe et Le Parisien, le président de la FFF pencherait pour "une mise entre parenthèses" de la carrière internationale de Benzema. Une solution à laquelle se rangerait évidemment Deschamps.

Se faisant, Noël Le Graët évite la mise en place d'une Commission de discipline - qui avait tranché pour les événements de Knysna et de l'Euro 2012 - car cette enquête interne se superposerait à celle de la justice. Si cette mise à l'écart temporaire était officialisée jeudi prochain au siège de la FFF, elle éviterait aussi au président de mettre à l'écart définitivement son buteur. La FFF, son président et le sélectionneur, laisserait alors la main à la justice qui décidera de la destinée de la carrière de Benzema en Bleu. Toutefois, le temps judiciaire n'étant pas du tout le même que celui sportif, il n'est pas forcément évident qu'une décision définitive tombe avant l'Euro. En conclusion, l'avenir de Benzema en équipe de France s'assombrit fortement. Celui de Valbuena dépendra surtout de son niveau sportif avec l'OL.