Kurzawa, d'espoir à risée du web

Kurzawa, d'espoir à risée du web

Publié le , modifié le

Layvin Kurzawa est un des plus grands espoirs du football français, destiné à une belle carrière internationale. Buteur ce mardi contre la Suède (1-4), ce jeune de 22 ans aurait pu finir sans encombres le match, et rentrer tranquillement en France, s'il n'avait pas chambré violemment ses adversaires suite à son but. Résultat, les Bleuets ont perdu, et Kurzawa est désormais la risée des internautes mais aussi de personnalités de foot français comme Raymond Domenech qui a déclaré se demander si le monégasque était "débile".

Avant d'être le symbole d'une équipe de France espoirs désolante, Layvin Kurzawa est un joueur précoce. Il découvre le milieu professionnel très tôt, à l’âge de 18 ans. C’est dans l’équipe de l’AS Monaco, sous la houlette de Guy Lacombe, que ce défenseur latéral gauche joue ses premiers matches en Ligue 1. Puis le temps de deux saisons, en deuxième division. Mais voilà, alors qu’il fait déjà partie des grands espoirs du club, Kurzawa, d’origine polonaise, est souvent blessé et ne parvient pas à s’imposer en tant que titulaire. Il multiplie les sorties, les excès en tout genre. On le pense sur le départ la saison dernière, puisque la place sur le terrain est prise et bloquée par Giorgos Tzavellas, qui a été recruté par le nouveau propriétaire du club, Dimitri Rybolovlev.

L’histoire avec l’AS Monaco aurait pu s’arrêter là. La carrière du Franco-polonais aurait pu en être toute autre s’il avait changé de club. Finalement, à l’occasion des matches de préparation, le jeune homme de 22 ans étonne, et surprend même les dirigeants. Claudio Ranieri s’oppose à son départ et c’est bien en tant que titulaire que Kurzawa démarre la saison 2013/2014. On le dit assagi, concentré uniquement sur le football. L’aventure continue donc, sous les couleurs rouges et blanches de la Principauté.

Aux portes de l'équipe de France A

Malgré son jeune âge, il s’impose à la surprise générale comme l’un des hommes forts du club monégasque. Régulièrement décisif, il marque même cinq buts dans l’année, fait plutôt rare pour un défenseur. Ce grand gaillard d’1m82, numéro 3 floqué sur le maillot, se fait également remarquer en équipe de France espoirs, devenant rapidement indispensable. Cette saison, Kurzawa repart sur les mêmes bases que l’an dernier. On dit même de lui qu’il est le meilleur français actuel à son poste. Si bien qu’on le voit déjà frapper à la porte de l’équipe A

Mais ça, c’était avant. Avant cette moquerie qui fait aujourd’hui le tour du web. Suède-France, ce mardi, match retour qualificatif pour l’Euro 2015. Les bleuets perdent alors 3-0, un score synonyme d’élimination pour l’équipe de France. 87e minute : Layvin Kurzawa marque, un but qui leur permet de se qualifier, à ce moment-là. Le joueur de l’AS Monaco chambre alors ses adversaires, main sur le front, l’air de dire "Mais où êtes vous maintenant ?" Sauf que, manque de chance, les Suédois répliquent deux minutes plus tard. Fin du match, défaite 4-1 pour les Bleuets, définitivement éliminés.

Et c’est là que Kurzawa s’est rendu compte qu’il n’aurait jamais du faire ce geste.  Aujourd’hui, son acte fait le buzz, les Suédois le reproduisent photo à l’appui, les internautes le parodient… Avant, on connaissait ce jeune joueur comme un grand espoir du football français, appelé à être titulaire chez les A. Désormais, on l’associe directement à ce geste puéril, qu’il pourra difficilement faire oublier.

Mathilde L'Azou

      

francetv sport @francetvsport

Equipe de France