Gignac et Payet Bleu
Les deux Marseillais André-Pierre Gignac et Dimitri Payet sont de retour en équipe de France | AFP - FRANCK FIFE

Jallet, Gignac et Payet sont de retour en Bleu

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a dévoilé sa liste pour les deux prochains matches amicaux de l'équipe de France contre le Portugal et l'Arménie les 11 et 14 octobre. Le sélectionneur n'a pas chamboulé son groupe, mais procédé à quelques retouches en fonction des blessures et de la forme du moment. Ainsi Christophe Jallet (OL), Dimitri Payet et André-Pierre Gignac (OM) ont été rappelés.

Didier​ Deschamps a fait le choix de la stabilité. Rio Mavuba, Mathieu Debuchy et Olivier Giroud blessés, trois joueurs déjà sélectionnés par le passé réintègrent l'équipe de France. Fabrice Jallet, Dimitri Payet et André-Pierre Gignac sont les trois heureux élus. "Je me focalise moins sur la forme actuelle que sur un projet à long terme sur les deux prochaines années", s'est justifié le sélectionneur. Seul Alexandre Lacazette, appelé pour les matches amicaux de septembre contre l'Espagne et la Serbie pour prendre le relais de Giroud est évincé. Il laisse sa place à Gignac, meilleur buteur de Ligue 1 avec huit réalisations. Déjà convoqué il y a un an, APG a convaincu DD de lui donner une nouvelle chance. "Il a toujours marqué des buts mais actuellement il est très efficace et son physique lui permet de répéter de nombreux efforts", a expliqué l'ancien coach de l'OM.

DD évite les polémiques avec Gignac et Payet

Une fois encore, ce dernier  tenu à dissiper les rumeurs persistantes sur une mésentente avec l'avant-centre qui daterait de son passage sur le banc phocéen. "Je n'ai pas de souci avec lui. Je ne me sens pas obligé de le prendre. Si je l'ai choisi, c'est parce que je considère que ce qu'il fait sur le terrain est intéressant pour nous". Autre joueur olympien en réussite avec Marseille depuis le début de saison, Dimitri Payet retrouve lui aussi le maillot bleu. "Il a beaucoup de qualités et dans le rôle axial qu'il tient en club, il est influent et décisif, a détaillé Deschamps. Je sais aussi qu'il est polyvalent..."

Alors qu'il avait participé à toute la campagne de qualification pour le Mondial, le Réunionais n'avait pas fait le voyage au Brésil. Déçu, il s'en est récemment ému dans les médias mais DD a éteint tout début de polémique. "Je n'ai pas entendu que Payet ne pensait plus à l'équipe de France. Je comprends sa déception de ne pas voir disputé la Coupe du monde alors qu'il était présent depuis deux ans avec nous..." 

Jallet profite du manque de concurrence

Deux ans, c'est presque le temps que Chirstophe Jallet a passé loin du niveau international. Barré par Van der Wiel au PSG, le latéral droit n'avait plus revêtu le maillot frappé du coq depuis le France-Espagne du 26 mars 2013. Parti à Lyon cet été, il profite de facteurs concordants pour revenir. "C'est un poste où il y a moins de concurrence car beaucoup de joueurs étrangers l'occupe et peu de jeunes joueurs français émergent. Mais Christophe a déjà joué des matches de Ligue des champions en club et internationaux en équipe de France", a détaillé Didier Deschamps. Si le flanc droit de la défense ne donne pas de maux de tête à l'ancien capitaine de la sélection tricolore, c'est le cas du poste d'attaquant.

Interrogé sur les absences de Ménez et Lacazette, DD a jugé que les deux joueurs étaient inférieurs à Benzema et Gignac dans son système à une pointe. "Les débuts de Jérémy (Ménez) sont bons au Milan AC. On le suit mais il aime jouer dans l'axe comme beaucoup d'autres... Pareil pour Alexandre (Lacazette), même si ces deux joueurs ont déjà évolué sur les côtés. En plus, Alex a beaucoup joué depuis le début de saison. C'est le plus sollicité de tous les pré-sélectionnés. Il manque un peu de fraîcheur".

Deschamps: "Personne n'est installé dans cette équipe"

Une caractéristique que présente également la liste du Basque où aucune nouvelle tête ne fait son apparition. "Je ne suis pas là pour offrir des nouveautés, s'est agacé la Dèche. On se prépare pour dans deux ans. Il y déjà de nombreux jeunes éléments qui doivent emmagasiner de l'expérience. A partir du moment où ceux qui sont là me donnent satisfaction, les autres doivent me montrer qu'ils peuvent encore m'offrir plus et leur être supérieurs. Et puis j'ai décidé de ne pas toucher aux Espoirs car ils ont des objectifs importants avec la préparation au Championnat d'Europe. Kurzawa en fait partie".

Concernant les situations compliquées en club pour Sakho, Rémy ou Cabaye, l'ancien milieu de terrain n'est "pas inquiet. Il faut juste un minimum de temps de jeu pour rester dans le rythme". Un précepte qu'il va appliquer aux Bleus. Titulaire lors des deux derniers matches amicaux, Hugo Lloris laissera sa place à Mandanda ou Ruffier face à l'Arménie ou au Portugal à la mi-octobre. Cette décision fait échos au message lancé par Deschamps: "Nous avons un noyau dur mais personne n'est installé dans cette équipe". Depuis la dernière Coupe du monde, il est tout de même bien difficile de l'intégrer.

La liste des Bleus pour les matches contre le Portugal et l'Arménie

Gardiens: Hugo Lloris (Tottenham), Stéphane Ruffier (Saint-Etienne), Steve Mandanda (Marseille)
Défenseurs: Christophe Jallet (Lyon), Lucas Digne (Paris SG), Patrice Evra  (Juventus Turin), Laurent Koscielny (Arsenal), Eliaquim Mangala  (Manchester City), Bacary Sagna (Manchester City), Jérémy Mathieu (FC  Barcelone), Raphaël Varane (Real Madrid)
Milieux de terrain: Yohan Cabaye (Paris SG), Blaise Matuidi (Paris SG),  Paul Pogba (Juventus Turin), Moussa Sissoko (Newcastle), Morgan  Schneiderlin (Southampton)
Attaquants: Mathieu Valbuena (Dynamo Moscou), Rémy Cabella  (Newcastle), Karim Benzema (Real Madrid), Antoine Griezmann (Atletico Madrid), Loïc Rémy (Chelsea), Dimitri Payet (Marseille), André-Pierre  Gignac (Marseille)