Griezmann
Antoine Griezmann. | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Griezmann, on veut le revoir !

Publié le , modifié le

Très attendu pour son premier match sous le maillot bleu, Antoine Griezmann n’a pas déçu face aux Néerlandais (victoire 2-0). Dans un registre assez libre, l’attaquant a marqué des points à quelques mois de la Coupe du Monde.

Une copie très propre. Voilà de quoi peut se targuer Antoine Griezmann, qui fêtait face aux Néerlandais une première sélection décisive dans l’optique de la Coupe du Monde au Brésil. Avec 15 buts marqués sous le maillot de la Real Sociedad cette saison, le talentueux gaucher était la principale curiosité de ce match amical. Et force est de constater qu’il n’a pas déçu. Placé à droite du trident offensif, Griezmann a joui d’une grande liberté, ne cessant de permuter avec Valbuena et se retrouvant régulièrement en position d’attaquant axial.

C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine de la première occasion des Bleus. Auteur d’un très bon appel au deuxième poteau, Griezmann a l’opportunité de frapper dans un angle fermé mais opte lucidement pour l’option centre instantané à destination de Benzema, dont la tête à bout portant est sortie miraculeusement sur sa ligne par un défenseur batave. En confiance, le n°11 ne s’enflamme pas et s’applique à jouer sobrement mais efficacement. Ses passes sont appuyées et percent souvent les lignes. 

A l'origine du premier but

A l'aise des deux pieds, techniquement très au point, c'est lui qui, pris au marquage par deux joueurs, parvient à ressortir proprement le ballon pour Matuidi d'un enchaînement plein de maîtrise avant que celui-ci ne lance Benzema sur le premier but. Sur le second, c'est lui qui récupère le ballon d'un tacle déterminé. S'il n'est pas impliqué dans la finition, il est néanmoins à l'affût si Matuidi choisit de laisser passer le centre à l'origine du 2-0.

Plus discret en seconde période, il parvient néanmoins à se mettre en évidence par deux fois. D'abord en manquant de peu un contrôle compliqué qui aurait pu lui permettre de se retrouver seul face au gardien, puis en sollicitant un une-deux aux abords de la surface avant que son tir du gauche ne soit contre au dernier moment. Finalement remplacé par Rémy (68e), Antoine Griezmann a probablement marqué des points auprès du sélectionneur. Suffisamment pour prétendre à une place dans les 23 qui s'envoleront au Brésil ? C'est très possible. 

Victor Patenôtre

Equipe de France de football