Kurzawa Gignac France
Layvin Kurzawa et André-Pierre Gignac sont attendus sur la pelouse du Vélodrome. | FRANCK FIFE / AFP

France-Suède: Les Bleus sérieux jusqu'au bout, même sans Ibrahimovic

Publié le , modifié le

Invaincue depuis le Mondial, l'équipe de France boucle sa campagne 2014 avec un 15e et dernier match mardi (21h) au Vélodrome. Les Bleus de Didier Deschamps, de retour à Marseille pour la première fois depuis son éviction du banc de l'OM en 2012, vont essayer d'étendre leur série d'invincibilité à l'occasion de la réception de la Suède, privée de sa mégastar Zlatan Ibrahimovic. Layvin Kurzawa, à l'origine d'une polémique avec les Espoirs il y a quelques semaines, pourrait retrouver la nation qui a entâché sa réputation.

Boucler l’année en beauté, voilà le mot d'ordre des Bleus. Invaincue depuis le Mondial, et sa défaite en quarts de finale du Mondial 2014 contre l'Allemagne (1-0), l’équipe de France va tenter de préserver son "invincibilité" lors de la réception de la Suède mardi (21h) au Vélodrome. Un retour aux sources pour Didier Deschamps, ancien joueur (1989-1994) et entraîneur de l'Olympique de Marseille (2009-2012). Il l'a lui-même avoué : il compte sur ses troupes pour terminer l’année civile avec ce seul accroc à son bilan avant de basculer vers 2015, année dédiée à la préparation du championnat d'Europe organisé à la maison et objectif avoué des Français.

Cet enjeu n'aura rien d'anecdotique pour "DD". Malmenés par l'Albanie (1-1) vendredi dernier, avant de réagir en fin de match, les Tricolores se doivent de ne pas manquer leurs retrouvailles avec un Vélodrome rénové. La dernière dois que la France a foulé cette pelouse, l'équipe alors coachée par Raymond Domenech s'était inclinée logiquement face à l'Argentine de Diego Maradona (0-2). Mardi, le faux pas est interdit. D'autant que l'absence de Zlatan Ibrahimovic, ménagé et remis à la disposition du PSG, va déjà priver le public d’un faux air de Classique.

Kurzawa-Suède, acte II

De retour à Marseille, ville qu'il a porté au sommet de l'Europe en 1993, Didier Deschamps devrait néanmoins s’appuyer sur une base de joueurs évoluant (Mandanda, Gignac) ou ayant évolué (Valbuena) à l’OM pour satisfaire le public. Mais il devrait surtout s'atteler à bricoler une défense décimée par les blessures, et passée à côté de son sujet contre les Albanais. Raphaël Varane, seule valeur sûre, devrait être accompagné de Mangala suite au forfait de Yanga-Mbiwa. Mais la vraie surprise pourrait venir de Layvin Kurzawa. Le Monégasque devrait profiter de la dernière prestation très en-deçà de Digne pour récupérer le flanc gauche. Ironie du sort, celui qui a fêté sa première cape à Rennes retrouverait la Suède, qu'il avait chambrée lors du barrage retour de l'Euro Espoirs (4-1). Il aurait là l'occasion de regagner l'affection de l'opinion publique.

Mis à part le cas Kurzawa, cette rencontre calée, un an jour pour jour après le barrage pour la Coupe du monde 2014 contre l'Ukraine, devrait être en quelque sorte une célébration du renouveau de l'équipe de France. Le moment idéal pour porter un regard sur le chemin parcouru. Et continuer de surfer sur cette dynamique, née de cette folle soirée du 19 novembre 2013.

Yohan Roblin @yohanroblin

Equipe de France de football