Sanogo France Angleterre Espoirs
Yaya Sanogo avait remis les Espoirs dans le bon sens. | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

France Espoirs-Angleterre: Des Bleuets à réaction tombent les Anglais

Publié le , modifié le

En opération reconquête, après son élimination des barrages pour l'Euro 2015 contre la Suède en octobre dernier, l'équipe de France a posé la première pierre de son renouveau. Les Espoirs se sont en quelque sorte rachetés en dominant l'Angleterre (3-2), en amical vendredi au stade Francis-Le Blé. Menés 2-0, les Bleuets ont fait preuve d'une belle réaction d'orgueil pour conclure l'année civile 2014 sur une bonne note.

Les Bleuets ont du cœur et du caractère. Terrassée il y a un mois par la Suède, lors des barrages à l’Euro 2015, et tenue en échec par l’Italie jeudi dernier, l’équipe de France Espoirs a montré qu’elle pouvait réagir à l’occasion de la réception de l’Angleterre (3-2), en amical vendredi à Francis-Le Blé. Les jeunes pousses de Pierre Mankowski, menés 2-0 après 22 minutes de jeu, ont renversé la vapeur grâce à un doublé de Yaya Sanogo et un but de Kingsley Coman. En plus d’enrayer la série négative, cette performance des Espoirs du côté de Brest face à une équipe qualifiée pour le prochain championnat d’Europe a laissé entrevoir un état d’esprit plus en phase avec les exigences du haut niveau. Même s'ils restent encore trop friables défensivement.

Sous une pluie continue, les Espoirs se sont fait surprendre contre le cours du jeu. Bien lancé en profondeur par Ince, Harry Kane a ajusté Areola d'un petit ballon piqué (0-1, 20e). Deux minutes plus tard, le même duo a à nouveau donné des mots de tête aux Français. Ince, servi dans la surface, a déclenché un centre-tir que Kane, seul au second poteau, n'a eu plus qu'à pousser dans le but vide (0-2, 22e). Dos au mur, les Espoirs s’en sont alors remis à leur serial buteur Sanogo. Le Frenchie d’Arsenal a coupé victorieusement un centre de Conte (1-1, 29e) puis a conclu en force, plein axe, sur un caviar de Ntep (44e) pour remettre les équipes à égalité.

Plus solides derrière, et plus créatifs devant, au retour des vestiaires, les joueurs de Mankowski ont surfé sur cette bonne dynamique pour enfoncer le clou. Coman, dix minutes après son entrée en jeu, a profité d’un décalage de Ntep pour envoyer un missile dans la lucarne de Bond (3-2, 73e). Physiquement émoussés après leur victoire contre le Portugal (3-1), les Anglais n'ont pas eu les jambes pour revenir. Sanogo, sur un nouveau centre de Ntep, a même failli alourdir la marque sans réussite (90e+1). Pas de quoi entacher l'opération rachat des Bleuets.

Yohan Roblin @yohanroblin

Equipe de France