Adrien Rabiot France Côte d'Ivoire Lens
Adrien Rabiot | FRANCK FIFE / AFP

France - Côte d'Ivoire : bilan mitigé pour les jeunes

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a profité du dernier match de la saison des Bleus pour tester plusieurs jeunes joueurs. Le bilan est inégal. Un amical pour terminer l'année : l'occasion de faire tourner, d'essayer et d'offrir du temps aux remplaçants voire réservistes. Didier Deschamps l'avait promis, il l'a fait. Rabiot, Dembélé, Lemar ou encore Corchia, tous ont eu un droit à un peu de temps de jeu. Pour quel bilan ?

Adrien Rabiot impressionne 

Le "marquis" du Parc des Princes a connu ce soir sa première sélection en équipe de France A. Rayonnant depuis le début de saison, Adrien Rabiot a montré que son avenir s'écrivait en bleu, et pas seulement le bleu nuit du maillot parisien. A côté d'un N'Golo Kanté au four, au moulin et à la boulangerie, Rabiot a pu mettre en valeur sa palette technique et capacité à orienter le jeu vers l'avant. Il aurait même pu ouvrir le score de la tête dès la 5e minute, mais son coup de casque était trop croisé. Évidemment, et heureusement, la hiérarchie de l'équipe de France ne se décide pas sur un match amical contre la Côte d'Ivoire, et encore moins un 0-0. Mais à seulement 21 ans, Rabiot prend rendez-vous avec l'avenir. 

Lire aussi : Les Bleus terminent l'année sur un nul 

Dembélé déçoit 

Lui aussi était particulièrement attendu. Ousmane Dembélé a célébré à Lens sa troisième sélection et sa première titularisation. Mais à l'image de ses performances récentes avec le Borussia Dortmund, c'est surtout de la frustration qui ressortira de ce match. Sorti à la pause, il a été peu servi, et inefficace sur ses rares ballons. Incapable de se lancer, ou d'être lancé par des coéquipiers, ses meilleures actions se résument à un une-deux avec Kevin Gameiro et une frappe facilement captée par Sylvain Gbohouo. Un rendement aussi imputable à la faiblesse collective des Bleus ce soir, à un manque d'envie, de vitesse. Dembélé ne s'est retrouvé que peu de fois en situation de un-contre-un, où il excelle. S'il ne faut pas sacrer Rabiot, il ne faut pas guillotiner Dembélé. 

Fékir en difficulté, Lemar et Corchia à revoir 

Entré après la mi-temps, Nabil Fékir (sept sélections) a semblé terriblement manquer de rythme. Souvent bien placé, il a souvent eu les bonnes idées sans parvenir à les réaliser. Presque deux mois après son retour de blessure, le milieu offensif peine à retrouver le niveau d'avant sa blessure aux ligaments croisés. Comme Rabiot, le jeune (21 ans) Thomas Lemar et le moins jeune (25 ans) Sébastien Corchia ont eu droit à leur première cape chez les Bleus. Mais leur temps de jeu ne permet même pas de juger leur match. Corchia n'a eu droit qu'à une quinzaine de minutes, en remplaçant Djibril Sidibé en arrière droit à la 74e. Les minutes de Lemar, l'attaquant de Monaco, atteignent péniblement la dizaine. Pas de quoi montrer grand chose.