N'N'Golo Kanté, Ousmane Dembele et Nabil Fékir, les internationaux français
Les joueurs français N'Golo Kanté, Ousmane Dembele et Nabil Fékir | AFP

France- Côte d'Ivoire : Antoine Griezmann absent, que va faire Didier Deschamps ?

Publié le , modifié le

Comment faire sans Antoine Griezmann ? Didier Deschamps est face à ce problème depuis l’annonce du forfait du joueur de l’Atletico Madrid et possède plusieurs options. Inventaire.

Le retour au 4-3-3?

C’est pour Antoine Griezmann que Didier Deschamps a instauré le 4-4-2. Lors de l’Euro, la France avait débuté en 4-3-3 avec un trio Kante-Matuidi-Pogba au milieu de terrain pour alimenter le trio Griezmann-Payet-Giroud. En huitième de finale, la France est menée 1-0 à la pause par l’Irlande. Deschamps change son animation et installe Griezmann dans un fauteuil en mettant en place le 4-4-2. Griezmann se retrouve dans la position qu’il occupe en club et tourne autour de l’attaquant. La France s’impose 2-1 et a trouvé son schéma. Elle finira l’Euro avec cette tactique et le duo Pogba-Matuidi en double pivot. Dans la foulée de l’Euro, le sélectionneur a maintenu le cap pour quatre succès et un nul (face à la Biélorussie 0-0) en cinq matches.

Lire aussi : Griezmann forfait contre la Côte d'Ivoire

L’absence du leader offensif tricolore rebat les cartes en attaque et pourrait pousser Deschamps à revenir au 4-3-3. Et dans ce cadre, Antoine Griezmann ne serait pas remplacé par un joueur offensif mais par un milieu de terrain. L'attaque se composerait alors de Payet, Giroud (ou Gameiro), et un ailier droit (Sissoko, Dembele, Fékir, Lemar?).

Réinstaller Kanté

L'international tricolore N'Golo Kanté
L'international tricolore N'Golo Kanté

Si Deschamps décidait d’abandonner son 4-4-2 au profit d’un retour au 4-3-3, l’un des grands gagnants serait sûrement N’Golo Kanté. Le milieu de terrain a été sacrifié sur l’autel du 4-4-2. Le joueur de Chelsea avait gagné ses galons de titulaire à l’Euro suite à la blessure de Lassana Diarra et grâce à ses performances avec Leicester. Avant l’Euro, il étrenne ses premières sélections contre les Pays-Bas (3-2) et la Russie (4-2) et prend place au sein du trident du milieu. Par deux fois (Pays-Bas et Cameroun), il remplace Lassana Diarra, preuve que Deschamps l’imagine en sentinelle devant la défense.

Suite au forfait de Diarra quelques jours avant l’Euro, Deschamps l’installe dans le onze titulaire face à la Roumanie et l’Albanie. Il débute le 8e de finale avant de sortir à la pause, victime du remaniement. La disparition de ce poste a entraîné sa rétrogradation dans la hiérarchie des milieux de terrain. Kanté passe derrière Paul Pogba et Blaise Matuidi et n’a droit qu’à des bouts de match comme face aux Pays-Bas en octobre dernier – il était entré à la 93e minute –. Non utilisé contre la Suède, Kanté devrait connaître sa 12e sélection contre la Côte d’Ivoire. Et ce quel que soit le schéma utilisé puisque six à sept changements sont attendus.

La tentation Fékir

Le joueur de l'équipe de France, Nabil Fékir
Le joueur de l'équipe de France, Nabil Fékir

L’absence d’Antoine Griezmann n’oblige toutefois pas Didier Deschamps à changer quoi que ce soit. Car en attaque, parmi les remplaçants, il a sous la main un profil qui ressemble à celui du joueur de l’Atletico Madrid et qui adore jouer en neuf et demi. Qui est-ce ? Nabil Fékir, bien sûr. Le Lyonnais est dans les petits papiers de Didier Deschamps. Il lui a donné sa première sélection il y a plus d’un an (mars 2015 contre le Brésil) quand il se révélait à l’OL. En septembre 2015, il misait même beaucoup sur lui puisqu’il l’avait associé à Karim Benzema lors du match contre le Portugal. Sa sortie sur blessure (ligaments croisés) a tout cassé.

Les plans de Deschamps et la trajectoire du joueur. Il a raté l’Euro et vu la triplette Antoine Griezmann-Olivier Giroud-Dimitri Payet convaincre Deschamps qu’il avait ce qu’il faut sous la main. Depuis cette terrible blessure, Fékir n’a goûté qu’à une seule sélection depuis le Portugal (entrée en jeu contre la Bulgarie le 7 octobre dernier). Car il peine à retrouver son niveau avec l’OL. Mais malgré cela, Deschamps le rappelle encore, preuve de l’estime qu’il porte au joueur. S’il maintient le 4-4-2, "DD" pourrait se laisser tenter par Fékir. Car du temps de sa splendeur à Lyon, il étincelait derrière Alexandre Lacazette. Ses dribbles, son coup de rien, son toucher de balle de gaucher (comme Griezmann) et son sens du but faisaient merveille. Face à la Côté d’Ivoire, dans un poste de deuxième attaquant, Fékir pourrait renouer le fil de son histoire avec les Bleus.

Une autre doublette de "GG"

Antoine Griezmann-Olivier Giroud ou Antoine Griezmann-Kevin Gameiro, qu’importe la doublette, les initiales restent les mêmes. Le dénominateur commun (Griezmann) absent, Deschamps pourrait aussi tenter le pari Olivier Giroud-Kevin Gameiro. Les deux buteurs ensemble ? Une drôle d’idée - depuis quelques années, la France n'a jamais réellement convaincu avec deux attaquants de pointe - qui fait quand même sens. Car les profils sont vraiment différents. Le Colchonero aime prendre la profondeur, quand le Gunner est un parfait point d’ancrage

Si Gameiro n’a pas la technique en mouvement de Griezmann, sa vitesse et ses appels peuvent aussi trouver un écho avec Giroud à ses côtés. D’ailleurs, au PSG, il a parfois été associé à Zlatan Ibrahimovic, la tour par laquelle passaient toutes les attaques parisiennes. Giroud n’est pas Ibra évidemment mais les gabarits se ressemblent et la manière dont le Gunner pèse sur une défense peut servir l’ancien Sévillan. Cette association a peu de chances de voir les jours du moins au coup d’envoi, mais au fil des changements pourquoi pas.

La place aux jeunes

Ousmane Dembele sous le maillot des Espoirs
Ousmane Dembele sous le maillot des Espoirs

Là encore, comme avec Kanté, qu’importe le schéma de jeu. Ce match amical contre la Côte d’Ivoire à Lens est la parfaite scène pour voir un des jeunes talents offensifs des Bleus s’illustrer. Ils s’appellent Ousmane Dembele et Thomas Lemar, l’un n’a pas encore 20 ans (Dembele a 19 ans) ou les dépasse à peine (Lemar en a 21), mais ils ont une belle à carte à jouer. Dembele compte déjà deux sélections (Italie et Biélorussie en septembre dernier), mais l’ancien Rennais n’a pas encore connu de titularisation. Il poursuit son apprentissage à Dortmund et monte en puissance (2 buts, 6 passes décisives).

Ce talent brut, qui peut aussi bien tirer un coup-franc du gauche qu’un corner du droit, est un de ces joueurs qui peut créer l’étincelle à chaque touche de balle. On a envie de le voir plus longtemps qu’une demi-heure. Thomas Lemar, lui, est un pur gaucher. Son très bon début de saison avec Monaco l’a conduit jusqu’aux Bleus. Il remplace Kinglsey Coman, mais son profil diffère. Il est moins "sprinteur" que le Bavarois, moins explosif, mais plus fin, plus technique et sa patte gauche peut faire des merveilles. S’il est moins impacté par l’absence d’Antoine Griezmann que Lemar ou Dembele, Adrien Rabiot devrait lui aussi connaître ses premières minutes sous le maillot tricolore.

Benoit Jourdain @BenJourd1

Equipe de France