Joie U19
Les Français sont champion d'Europe U19 en titre. | AFP

Euro U19 - Les Bleuets sur le toit de l'Europe après leur victoire face à l'Italie (4-0)

Publié le , modifié le

L’Equipe de France U19 est championne d’Europe après sa large victoire face à l’Italie (4-0) dimanche soir. Jean-Kévin Augustin, Ludovic Blas, Lucas Toussart et Issa Diop ont permis à la France de s’imposer et succèdent ainsi aux Espagnols au palmarès.

Le parallèle est évidemment facile mais comment ne pas comparer la tristesse de la bande à Deschamps un soir de 10 juillet 2016 avec les sourires mêlés aux larmes de joie des U19 Français après leur victoire en finale de l’Euro face à l’Italie (4-0) ? Deux semaines après la désillusion face au Portugal, les hommes de Ludovic Batelli ont redonné le sourire aux supporters des Bleus et succèdent à la génération Gourcuff/Lloris en 2005 et celle de Griezmann et Lacazette en 2010 en s’offrant un titre continental mérité après un parcours quasi sans-faute et une finale maîtrisée de A à Z.

Augustin meilleur buteur

Impressionnante face au Portugal en demi-finale malgré un début de match raté et un but encaissé au bout de deux minutes de jeu, cette Équipe de France savait qu’elle n’avait pas le droit de commettre la même erreur pour cette finale dont elle était favorite. Alors plutôt que de partir avec un handicap, les Bleus ont choisi de lâcher les chevaux d’entrée. Profitant d’une bonne passe de Amine Harit, encore brillant ce soir, Jean-Kévin Augustin sort le grand jeu : contrôle orienté entre deux défenseurs puis crochet sur le gardien italien avant de marquer dans le but vide… (6e). Enchaînement parfait de la part du joueur parisien qui met les Bleus sur orbite et qui lui permet de confirmer son statut de meilleur buteur du tournoi avec six buts.

Scénario rêvé pour des Bleus supérieurs techniquement qui décident d’enterrer les espoirs italiens dans la foulée. Au terme d’une superbe action collective, Clément Michelin envoie une merveille de centre depuis son côté droit que coupe Ludovic Blas au premier poteau devant une défense italienne apathique (19e). Le break est fait et rien ne semble pouvoir priver ces Bleus-là du titre de champion d’Europe.

La Coupe du Monde dans le viseur

Si Harit et Mbappé continuent de régaler – même si le compteur buts du monégasque restera bloqué à cinq réalisations –, les joueurs de Ludovic Batelli gèrent tranquillement le match malgré plusieurs occasions manquées d’enfoncer définitivement le clou. La différence se fera finalement sur un coup de billard : une frappe contrée du capitaine Lucas Tousart surprend le portier italien qui ne peut qu’accompagner le ballon des yeux (83e). La réussite est définitivement dans le clan français, comme sur le quatrième but d’Issa Diop dont la tête termine au fond des filets après avoir touché le dos du gardien (90e+2).

Un brin de réussite et une maîtrise technique de tous les instants qui permettent d’envoyer les Bleus sur le toit de l’Europe, six ans après la génération 1987 de Griezmann et Lacazette. La belle aventure de ces Bleuets est pourtant loin d’être terminée puisque rendez-vous est pris en mai 2017 pour la Coupe du Monde des moins de 20 ans en Corée du Sud, et succéder cette fois à la génération Pogba/Zouma.

Mathieu Aellen

Equipe de France de football