attaquants équipe de France
Moussa Dembélé, Antoine Griezmann et Kingsley Coman | AFP

Equipe de France : Qui pour accompagner Griezmann et Giroud ?

Publié le , modifié le

L’équipe de France fait sa rentrée. Didier Deschamps annonce sa liste pour affronter l’Albanie (7 septembre) et Andorre (10 septembre), deux rencontres de qualification à l’Euro 2020, ce jeudi. Avec les absences de Mbappé, Dembélé et Thauvin, le sélectionneur des Bleus doit recomposer son groupe d’attaque et fait face à de nombreux choix.

L’équipe de France ne manque pas de ressources et Didier Deschamps ne va pas s’en plaindre. Cependant, le sélectionneur des Bleus se serait bien passé du forfait de Kylian Mbappé, blessé à la cuisse, conjugué à ceux d’Ousmane Dembélé - touché à la cuisse lui aussi - et de Florian Thauvin, en phase de reprise et indéboulonnable des listes de "DD" depuis un an. Avec Olivier Giroud et Antoine Griezmann, Deschamps peut compter sur deux de ses hommes de base mais derrière, la course est ouverte. Entre les mondialistes (Fékir, Lemar) et les jeunes premiers de l’époque Euro 2016 (Coman, Martial) se pointe une petite colonie d’attaquants qui pourrait avoir l’opportunité de faire ses débuts pour certains, et/ou de revenir tenter leur chance pour d’autres.

• Les tauliers : Giroud – Griezmann

Eléments clés de Didier Deschamps depuis quatre ans, Antoine Griezmann et Olivier Giroud ne jouissent pourtant pas du même statut en club. Toujours dans un rôle de remplaçant de luxe à Chelsea, le meilleur buteur en activité de l’histoire des Bleus (35 buts en 91 sélections) reste toujours efficace quand ont fait appel à lui. Titulaire lors de la Supercoupe d’Europe contre Liverpool, c’est lui qui a ouvert le score pour les Blues malgré la défaite.

Derrière, Griezmann s’adapte au fil des jours à son nouveau club : le FC Barcelone. Auteur d’un doublé et d’une passe décisive lors de la dernière journée pour ses premiers pas au Camp Nou, l’ancien madrilène est en pleine forme.

à voir aussi Avec un doublé de Griezmann, Barcelone s'impose face au Bétis Avec un doublé de Griezmann, Barcelone s'impose face au Bétis

• Les seconds couteaux : Coman, Martial, Lemar, Fékir

Néanmoins, pour affronter l’Albanie et Andorre, deux adversaires à la portée des Bleus, Didier Deschamps a plus que jamais l’occasion d'essayer de nouvelles associations en attaque.

En premier lieu, Kingsley Coman et Anthony Martial. De l’aventure tricolore à l’Euro 2016, les deux attaquants de 23 ans n‘étaient pas de la victoire en Russie. Manque de temps de jeu, prestations décevantes en Bleus quand ils ont eu leur chance ou blessures à répétitions, Coman et Martial ont mis du temps pour vêtir de nouveau le maillot bleu. Le Mancunien, auteur de deux buts depuis le début de saison, n’a plus été sélectionné depuis mars 2018. Mais des doutes subsistent autour de son état physique. Sa nouvelle rechute - la presse anglaise évoque une blessure à la cuisse - pourrait encore compromettre ses chances de sélection.

De son côté, le joueur du Bayern Munich était au rendez-vous du dernier rassemblement des Bleus. Absent de la sélection depuis 2017, il avait dû déclarer forfait en mars avant de refaire son apparition contre la Bolivie (25 minutes) et la Turquie (45 minutes) au mois de juin.

Aux portes du 11 titulaire l’année pré-mondial, portée par sa saison éblouissante à Monaco en 2017 et une prestation éclatante contre les Pays-Bas en août 2017, Thomas Lemar était devenu incontournable en Bleus. Sa première saison à l’Atlético Madrid, où il a eu du mal à s’imposer, l’a éloigné des rassemblements de septembre et novembre 2018. L’occasion est belle pour lui de marquer à nouveau des points après des prestations contrastées contre Andorre et la Bolivie avant les vacances.

Même constat pour Nabil Fékir, sélectionné pour la dernière fois au mois de mars. L’ancien lyonnais, perturbé par les blessures la saison dernière, a perdu son rôle de joker et doublure de Griezmann qu’il avait au Mondial. Parti au Betis Séville cet été, son but et sa bonne première mi-temps contre Barcelone auront peut-être convaincu Deschamps de lui refaire confiance.

• Les figures montantes : Lacazette, Ben Yedder, M.Dembélé, Haller, Pléa

Si les derniers cités peuvent partir avec un temps d’avance pour intégrer la liste de Didier Deschamps, les prochains peuvent croire en leur chance de passer un séjour à Clairefontaine.

Wissam Ben Yedder (4 sélections) est dans les petits papiers du sélectionneur qui l’a rappelé lors du dernier rassemblement grâce à une saison accomplie à Séville avec 30 buts et 11 passes décisives. Titulaire contre Andorre, il avait marqué des points et inscrit son premier but en équipe de France. Parti à Monaco cet été sous les conseils de Deschamps, l’attaquant n’a qu’un objectif : disputer l’Euro 2020.

à voir aussi Wissam Ben Yedder, Monaco pour se rapprocher de l'Euro 2020 Wissam Ben Yedder, Monaco pour se rapprocher de l'Euro 2020

Ben Yedder avait justement les faveurs par rapport à Alexandre Lacazette, qui compte quand même 17 sélections. Le Gunner n’a pas rejoué en bleu, curieusement, depuis Allemagne-France en novembre 2017. Une rencontre où il avait été plutôt performant avec un doublé à la clé. Sa non présence, malgré les absents, dans la liste condamnerait sérieusement ses chances de participer à la compétition continentale.

Car la concurrence pour le poste de numéro 9 et doublure d’Olivier Giroud est rude. En novembre 2018 et face à la vague de forfaits de l’époque, Alassane Pléa honorait sa première et seule sélection. Toujours performant en Allemagne du côté du Borussia Mönchengladbach, il pourrait espérer revenir en Bleus. Mais le mieux placé semble être Moussa Dembélé.

Le Lyonnais, déjà trois buts cette saison, est légitime pour découvrir l’équipe de France A. L’international espoir a fini la saison dernière en trombe et reste sur les mêmes bases depuis la reprise. Son jeu dos au but, sa puissance dans les duels et sa capacité à marquer pourraient motiver sérieusement le sélectionneur. Tout comme Sébastien Haller. Arrivé à West Ham en juillet en provenance de Francfort, l’attaquant de 25 ans devient crédible pour une place en équipe de France. Auteur d’un doublé le week-end dernier, il pourrait profiter de la visibilité de la Premier League s’il continue de progresser comme il le fait depuis deux ans.

Equipe de France de football