Olivier Giroud
L'attaquant d'Arsenal Olivier Giroud | AFP - ADRIAN DENNIS

Equipe de France : quelle liste?

Publié le , modifié le

Didier Deschamps dévoile ce jeudi sa liste de joueurs pour les matches de l'équipe de France contre l'Australie (amical, le 11 octobre au Parc des Princes) et la Finlande (qualifications du Mondial-2014, le 15 octobre au Stade de France) qui serviront d'ultimes galops d'essais avant les barrages de novembre. Si les cadres seront là, des surprises et des retours sont dans l’air du temps.

Ils en seront sûrement

Plus d’un mois après les deux matches du mois de septembre, Didier Deschamps ne devrait pas tout chambouler. Des 23 joueurs retenus contre la Georgie et la Biélorussie, la "Dech" va en conserver une bonne partie. Les trois gardiens (Hugo Lloris, Steve Mandanda, Mickaël Landreau) seront du voyage. Les erreurs de Lloris n’ont pas fait bouger les lignes malgré le niveau de jeu affiché par Mandanda ces derniers temps. Un Mandanda qui y est allé de sa "boulette" à Dortmund mardi soir. En défense, seul Adil Rami semble menacé. Le défenseur Valencian, qui a "balancé" sur son entraîneur et ses partenaires dans la presse la semaine dernière, a été mis à l’écart. Si Deschamps reste fidèle à ses principes du temps de jeu, l’ancien lillois devrait rester à quai.

Les autres (Abidal, Clichy, Debuchy, Evra, Koscielny, Mangala, Sagna) n’ont, a priori, pas de soucis à se faire. Au milieu de terrain, Josuha Guilavogui est aussi en ballotage défavorable. Il n’a pas joué depuis son arrivée à l’Atletico Madrid. Kondogbia, lui, joue à Monaco, mais est loin pour l'instant d’être convaincant. Ensuite, le sélectionneur devrait maintenir sa confiance au quatuor Gonalons, Matuidi, Pogba, Sissoko. Enfin l’attaque pourrait être modifiée. Si Benzema et Giroud sont toujours incontournables, tout comme Ribéry et Valbuena, ainsi que Nasri, performant avec City, Payet lui a ralenti depuis ses débuts en fanfare à l’OM. Le Réunionnais reste cependant une valeur sûre à droite. En revanche, son compère olympien Gignac sera absent à cause d’une blessure à l’orteil.

Quels retours ?

Pour faire face aux absences probables, Deschamps va devoir ressortir les dossiers des tiroirs. Notamment en défense centrale. Ainsi Mamadou Sakho, parti tenter sa chance à Liverpool, pourrait faire son retour en Bleu après sa dernière apparition en juin dernier lors de la défaite au Brésil (3-0). Autre possibilité, le retour de Raphaël Varane, qui s'entraîne de nouveau au Real Madrid après son opération au genou. Le défenseur madrilène, en qui Deschamps croit beaucoup, pourrait faire son retour, sept mois après sa dernière sélection (France-Espagne du 26 mars).

Au milieu, la principale question sera de savoir si Cabaye, qui rejoue régulièrement avec Newcastle après avoir sérieusement songé à un départ, réintégrera l’équipe de France. Pour accompagner les attaquants, Deschamps pourrait sortir du placard, Bafé Gomis, qui en est justement sorti à Lyon et qui a marqué (1 but en 4 rencontres de L1), ou encore Kevin Gameiro, auteur de 3 buts en 7 matches de Liga avec le FC Séville. Le Parisien Jérémy Ménez qui a retrouvé le chemin des terrains est aussi une possibilité.

Des surprises ?

Deschamps pourrait surprendre tout son monde en appelant un novice. Kevin Bérigaud et Emmanuel Rivière sont candidats. Meilleurs buteurs tricolores du championnat (6 buts chacun), ils feraient figure de choix osés de la part du sélectionneur. Rémy Cabella, meilleur buteur de Montpellier (3 buts en 7 matches) se rapproche aussi des A, tout comme Gianelli Imbula qui crève l’écran avec l’OM depuis le début de saison. Voir les noms de Romain Hamouma (3 buts avec Saint-Etienne) ou de Morgan Amalfitano, qui s'est amusé avec la défense de Manchester United ce week-end, serait en revanche plus surprenant.