L'équipe de France de football
L'équipe de France de football | DPPI - STEPHANE ALLAMAN

Equipe de France : Les dix dates qui ont fait de l'année 2016, une année quasi-parfaite

Publié le , modifié le

L’équipe de France a terminé une année 2016 par un triste match nul contre la Côte d’Ivoire. Une fin un peu amère pour clôturer uen saison pas loin d’être exceptionnelle. Il n’aura manqué qu’un titre pour que le tableau soit parfait, malgré un contexte extrasportif difficile. Retour sur les dates marquantes de 2016.

25 mars 2016 : le retour en grâce de Payet

Premier match d'une saison qui doit mener les Bleus à l’Euro. Cette soirée, à Amsterdam, sert d’hommage à Johan Cruyff, disparu quelques jours auparavant, et aux victimes des attentats de Bruxelles. Pour faire honneur au "Hollandais volant", Dimitri Payet, convoqué pour la première fois depuis neuf mois, réussit son meilleur match sous le maillot bleu. S’il ne marque pas, il est de tous les bons coups, touche le poteau et montre enfin le talent qu’il exprime tous les week-end à West Ham. Même Didier Deschamps s’incline. "Il a été très bon. Chaque fois qu'il a eu à toucher le ballon, que ce soit pour éliminer ou dans ses prises de balle, il a montré de la qualité comme sur les coups de pied arrêtés", avoue le sélectionneur. Payet validera définitivement son ticket pour l’Euro quelques jours plus tard en brillant contre la Russie (un but).

Lire aussi : Dimitri Payet redevient candidat aux Bleus

13 avril 2016 : Benzema privé d’Euro

L’affaire de la sextape pollue l’environnement des Bleus depuis de longs mois. Alors que l’Euro approche, Noël Le Graët et Didier Deschamps tranchent dans le vif : Karim Benzema ne sera pas retenu parmi les 23. La FFF justifie son choix en parlant de la vie de groupe et de "l’exemplarité".

Lire aussi : la FFF exclut  Benzema pour l'Euro

13 mai 2016 : les 23 sans Ben Arfa, des forfaits ensuite

Les semaines et les jours qui séparent de l’annonce de la liste des 23 apportent une mauvaise nouvelle. Le 28 avril, Mamadou Sakho, pilier de la défense des Bleus et héros du barrage contre l'Ukraine sur le chemin du Mondial-2014, est suspendu à titre conservatoire par l'UEFA pour infraction possible au code antidopage avec la prise d'un produit amincissant. Malgré le lobbying qui encourage sa sélection, Hatem Ben Arfa est parmi les réservistes, tout comme Alphonse Areola, Kevin Gameiro, Alexandre Lacazette, Adrien Rabiot, Morgan Schneiderlin, Djibril Sidibé et Samuel Umtiti.

Cette liste ne sera pas définitive puisque les blessures de Raphaël Varane, Jérémy Mathieu et Lassana Diarra viennent la modifier. Ils sont respectivement remplacés par Samuel Umtiti, Adil Rami et Morgan Schneiderlin.

1er juin 2016 : Benzema sort de son silence

Alors que les Bleus ont débuté leur stage, Karim Benzema lâche une bombe dans une interview dans Marca. L’attaquant du Real Madrid accuse Didier Deschamps d’avoir "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le sélectionnant pas. La classe politique française condamne les propos de Benzema. La polémique est immense. La maison du sélectionneur à Concarneau est taguée du mot "Raciste". A moins de 10 jours de l'Euro, Benzema fait tout pour ne pas se faire oublier.

Lire aussi : Karim Benzema règle ses comptes

15 juin 2016 : le bras d’honneur de Pogba

Paul Pogba est très attendu durant cet Euro. Le milieu de terrain est sous pression après son match raté en ouverture contre les Roumains. Laissé sur le banc pour le deuxième match des Bleus contre l’Albanie, il entre à la pause. S’il ne flambe pas sur le terrain, il n’en rajoute pas jusqu’au deuxième but de Dimitri Payet en toute fin de match. Courant célébrer avec ses coéquipiers, il semble adresser un bras d’honneur en direction de la tribune de presse. Nouvelle énorme polémique vite éteinte. Le joueur aurait fait une "danse" selon son agent Mino Raiola. Le joueur confirme par communiqué et assure que ce geste est "une sarabande".

Lire aussi : Pogba, un geste déplacé pour la presse ?

26 juin 2016 : le 4-4-2 qui change tout

Huitième de finale contre l’Irlande. Premier match couperet et stupeur puisque la France est menée 1-0 au bout d’une minute. Cette première période ne convainc personne, ce 4-3-3 avec le trio Kanté-Pogba-Matuidi ne fonctionne pas. A la pause, Deschamps tranche, le joueur de Leicester est sacrifié, le 4-4-2 instauré. Antoine Griezmann est placé en 9 et demi derrière Olivier Giroud et sauve les Bleus avec un doublé. Deschamps, dans l’urgence, a trouvé deux choses : le schéma qui va guider les Bleus jusqu’à la finale et un sauveur, "Grizou", qui finira meilleur buteur (6 réalisations) et meilleur joueur de l’Euro.

10 juillet 2016 : la cruelle défaite

Après avoir battu l’Allemagne championne du monde en demi-finale, grâce à un nouveau doublé d'Antoine Griezmann, la France est la grande favorite de la finale contre des valeureux Portugais. La blessure de Cristiano Ronaldo au bout de 20 minutes prive la Seleccao de sa principale arme offensive. Mais les Bleus vont buter sur une défense de fer organisée autour d’un monstrueux Pepe. André-Pierre Gignac, le joker, touche le poteau juste avant le temps additionnel. La chance des Bleus vient de filer. Eder les crucifie en prolongation pour l’unique défaite de l’équipe de France en 2016. Au pire moment.

2 octobre 2016 : Benzema veut revenir

L’équipe de France a repris le chemin des terrains après la désillusion de l’Euro. Elle a débuté les éliminatoires pour le Mondial 2018 par un match nul frustrant contre la Biélorussie. Dans le même temps, Karim Benzema revient aux affaires avec le Real Madrid et clame son envie de retrouver les Bleus. Deschamps entend l’appel sans donner de réponse définitive. "Pourquoi pas ?", se contente-t-il de dire en ajoutant que ses choix ne sont que "sportifs". L’année 2016 se terminera sans qu’on ne revoie Benzema sous le maillot tricolore, car l’équipe de France a appris à (très) bien vivre sans lui.

Lire aussi : Le retour de Karim Benzema en Bleu? Pas impossible

10 octobre 2016 : Pogba répond aux critiques

Trois jours avant le match contre la Bulgarie, Paul Pogba a encore été bien discret. Une prestation indigne de son nouveau statut de joueur le plus cher du monde depuis son transfert à Manchester United (105 millions d’euros hors bonus). Face aux Pays-Bas, il ferme pas mal de bouches en signant une superbe prestation couronnée d’un missile chronométré à 107 km/h. Il enchaînera avec un nouveau but décisif contre la Suède un mois plus tard.

15 novembre 2016 : un nul et pas de record

Dernier match de la saison à Lens contre le champion d’Afrique, la Côte d’Ivoire. Avec un succès, les hommes de Didier Deschamps peuvent signer un nouveau record de victoires en une année civile. En 2003, les Bleus de Zidane avaient remporté 13 matches. Treize ans plus tard, la bande à Griezmann ne fera pas mieux après son nul (0-0) contre les Eléphants. Elle boucle, toutefois, 2016 avec un excellent bilan (17 matches, 13 victoires, 3 nuls, 1 défaite) et est dans les clous sur la route – leader de leur groupe de qualifications avec 3 victoires et un nul - qui mène en Russie en 2018. D'autant qu'avec les nouveaux visages prometteurs apparus cette année, ces Bleus ont de l'avenir.

Vidéo : les nouveaux Bleus en 2016

Benoit Jourdain @BenJourd1

Equipe de France de football