Les joueurs tricolores, Samuel Umtiti, Olivier Giroud et Adrien Rabiot
Les joueurs tricolores, Samuel Umtiti, Olivier Giroud et Adrien Rabiot | AFP

Equipe de France : Le retour de Giroud et d'Umtiti, la tentation Rabiot, que va faire Deschamps?

Publié le , modifié le

Didier Deschamps annonce ce jeudi sa liste pour le match face à la Suède comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018 (le 11 novembre au Stade de France) et la Côte d'Ivoire en amical (le 15 novembre à Lens). Le sélectionneur est face à plusieurs dossiers comme le cas Rabiot au milieu, celui de Laporte en défense ou encore Giroud en attaque.

Les gardiens de but : Hugo Lloris, Steve Mandanda, Alphonse Areola

A ce niveau-là, RAS! Les trois portiers sont en place. Hugo Lloris est au sommet de son art avec Tottenham comme l'a prouvé son récent arrêt contre le Bayer Leverkusen en Ligue des champions. Steve Mandanda s'est parfaitement acclimaté à la Premier League. A Crystal Palace, il est même"la recrue de l'été", a affirmé Steve Parish, l'un des propriétaires du club londonien, au Croydon Advertiser. Enfin, Alphonse Areola semble bien installé au poste de numéro 1 au PSG malgré le but "un peu casquette", encaissé contre Bâle en Ligue des champions mardi soir. Didier Deschamps a donc toutes les raisons, ou du moins ne semble n'en avoir aucune, pour ne pas reconduire son trio.

Les défenseurs : Laporte va-t-il la prendre?

Le joueur de l'équipe de France, Samuel Umtiti
Le joueur de l'équipe de France, Samuel Umtiti

Pour les matches contre la Bulgarie et les Pays-Bas en octobre dernier, Didier Deschamps avait dû faire face à une cascade de blessés en défense centrale. Les absences avaient fait le jeu d'Aymeric Laporte qui avait été convoqué pour la première fois chez les Bleus. Un mois après, Samuel Umtiti (FC Barcelone) a fait son retour à la compétition. Eliaquim Mangala a disputé l'intégralité de la dernière rencontre de Liga avec le FC Valence, mais pas sûr que cela soit suffisant pour bousculer la hiérarchie qui semble bien établie dans l'esprit du sélectionneur. Raphaël Varane, Laurent Koscielny et Samuel Umtiti sont indéboulonnables. Il reste donc une place qui devrait se jouer entre Mangala, Adil Rami (FC Séville) et Laporte. Dans ce débat, le Basque part avec une longueur d'avance. Invité surprise pour palier les blessures, Presnel Kimpembe a peu de chances de faire son retour. Malgré l'annonce de la retraite internationale de Jérémy Mathieu qui libère une place.

Sur les côtés, c'est plus clair. A droite, face à la pénurie récurrente de joueurs au niveau international à ce poste, Deschamps devrait faire confiance au duo Djibril Sidibe et Sebastien Corchia puisque Bacary Sagna, le titulaire du poste durant l'Euro, n'est pas totalement remis de la blessure contractée lors de la rencontre face à la Bulgarie. A gauche, le duo Lucas Digne-Layvin Kurzawa devrait être reconduit. 

Les milieux : L'heure de Rabiot ?

Le milieu de terrain des Espoirs, Adrien Rabiot
Le milieu de terrain des Espoirs, Adrien Rabiot

On l'attendait déjà lors de la précédente liste, mais le nom d'Adrien Rabiot n'a pas jailli du chapeau de Didier Deschamps. Pour les rencontres face à la Suède et la Côte d'Ivoire, est-ce que le milieu de terrain du PSG aura sa chance? Pas évident. Car les "cadres" du milieu sont aptes. Paul Pogba, Blaise Matuidi, Dimitri Payet, Moussa Sissoko, Yohan Cabaye et NGolo Kanté se portent bien et on ne voit pas sur quel critère il privilégierait cette fois le jeune Parisien (21 ans). Rabiot est certes en pleine bourre, comme il y a un mois, il est encensé par son entraîneur Unaï Emery, comme il y a un mois, mais Deschamps a ses certitudes et même s'il peut en changer (n'est-ce pas Dimitri Payet?), il n'est pas encore évident que l'heure du gaucher aux bouclettes ait sonné.

Les attaquants : Faîtes place à Giroud

L'attaquant de l'équipe de France, Olivier Giroud
L'attaquant de l'équipe de France, Olivier Giroud

Olivier Giroud avait manqué la Bulgarie et les Pays-Bas touché au gros orteil. Il avait observé de loin la réussite de Kevin Gameiro en sélection et d'Alexis Sanchez en club. Bref, l'automne débutait mal pour l'attaquant tricolore. Mais Giroud ne craque pas et quand il semble décrié, mis de côté, il se rappelle aux bons souvenirs de tous. En deux apparitions cette semaine avec les Gunners, Giroud a rappelé pourquoi il avait la confiance de Deschamps. Avec deux buts face à Sunderland (4-1), samedi en Premier League, puis un autre mardi en Ligue des champions en Bulgarie face à Ludogorets (3-2), l'ancien Montpelliérain est subitement revenu dans le circuit, lui qui, avant son pépin physique, était cantonné à un rôle de remplaçant par Arsène Wenger. Difficile dans ces conditions pour le sélectionneur d'ignorer celui qui faisait la paire en attaque avec Antoine Griezmann à l'Euro et pèse 21 réalisations en 57 capes. Qui fera les frais d'un retour quasiment certain? Griezmann est indiscutable, Kevin Gameiro, dans la lignée de son doublé en Bleu, confirme tous les week-end avec l'Atletico. Non, le plus menacé joue au Mexique, loin de la médiatisation européenne, et s'appelle André-Pierre Gignac. Ce dernier est aussi en balance avec un Alexandre Lacazette, débarrassé de ses blessures du début de saison et 2e meilleur buteur de L1 (9 réalisations).

Deux autres avant-centres français flambent en Europe : Anthony Modeste est le meilleur canonnier actuel de la Bundesliga avec Cologne (11 buts) et Moussa Dembelé (20 ans) en a déjà planté 16 cette saison avec le Celtic Glasgow. Mais la hiérarchie est suffisamment solide en ce moment et ils devront attendre une hécatombe pour goûter un jour aux Bleus. Parmi les attaquants excentrés, Kingsley Coman et Anthony Martial, relégués sur le banc au Bayern Munich et à Manchester United, sont aussi en danger, ce qui pourrait faire les affaires du prodige du Borussia Dortmund Ousmane Dembele (19 ans), qui en est tout de même à 6 passes décisives, toutes compétitions confondues (1 but). Nabil Fekir, déjà présent en octobre, n'a lui pas grand chose à craindre. Malgré un niveau de forme très éloigné de ce dont il est capable.