Equipe de France : Houssem Aouar, enfin la première, mais sûrement pas la dernière

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Houssem Aouar
Houssem Aouar a porté l'OL dans son parcours inespéré en Ligue des champions. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Forfait de dernière minute après sa première convocation en septembre, Houssem Aouar a été rappelé par Didier Deschamps pour les trois prochains matches de l’équipe de France face à l’Ukraine, le Portugal et la Croatie. Le milieu lyonnais, convoité en Angleterre, devrait faire ses débuts avec les Bleus et a surtout le profil pour s'immiscer durablement dans la liste.

Une de perdue, dix de retrouvées ? Si l’adage s’appliquait aux capes de Houssem Aouar en équipe de France, cela serait un très bon présage pour le milieu lyonnais. Convoqué pour la première fois avec les Bleus le mois dernier, il avait dû déclarer forfait car testé positif au coronavirus. Mais, malgré les retours en sélection de Paul Pogba, de Corentin Tolisso et le maintien d’Eduardo Camavinga, Didier Deschamps a réitéré sa confiance en Aouar.

Enfin la première ?

Classé au milieu des attaquants, comme s’il remplaçait numériquement Nabil Fekir - un autre joueur capable de jouer milieu relayeur comme milieu offensif - le pur produit rhodanien a un coup à jouer pour s’immiscer à terme dans le onze des Bleus. Récemment, le dit inflexible Deschamps est entré dans une phase d’expérimentations, en élaborant par exemple un dispositif inédit en 3-4-1-2, laissant au placard son traditionnel 4-2-3-1.

S’il s’agit surtout d’une adaptation forcée par de nombreuses absences, le sélectionneur des Bleus a montré qu’il était prêt à revoir ses plans. Il faut dire qu’une place de titulaire a été laissée vacante au milieu avec le départ de Blaise Matuidi en MLS, qui n’a d’ailleurs plus été sélectionné depuis le 14 octobre 2019. Didier Deschamps refuse de parler de “non catégorique” concernant son champion du monde, mais il a annoncé à demi-mot la fin de son aventure chez les Bleus.

à voir aussi Paul Pogba, Benjamin Pavard et Kingsley Coman de retour en Bleu au sein d'un groupe élargi Paul Pogba, Benjamin Pavard et Kingsley Coman de retour en Bleu au sein d'un groupe élargi

"Blaise est parti là bas, c'est un choix de carrière et un choix de vie. Je peux le comprendre. On a discuté ensemble. Il sait très bien qu'en prenant cette décision, c'est plus compliqué avec le groupe France. Il sait lui-même que la concurrence pousse”, a confié le sélectionneur en conférence de presse ce jeudi. Aouar fait clairement partie de cette “concurrence”, au même titre que Camavinga, mais il présente à l'heure actuelle plus de garanties que la pépite rennaise.

Aouar et à revoir

Ses cinq années de plus au compteur, son expérience et ses prestations en Ligue des champions (15 matches, 9 passes décisives) et sa capacité à pouvoir évoluer sur un côté sont autant d’arguments à mettre au crédit de ce milieu relayeur, aussi bon techniquement que capable d'être décisif. Houssem Aouar pourrait être testé dès ce mercredi pour connaître sa première sélection lors du match amical contre l’Ukraine. Reste à savoir s’il sera encore Lyonnais d’ici-là.

Convoité par Arsenal, qui proposerait 35 millions d’euros à l’OL (le club en demande au moins 50), le joueur de 22 ans pourrait faire sa valise pour l’Angleterre dans les dernières heures du mercato, dont la clôture est fixée lundi soir à minuit. Dans cette affaire, le suspense est total et ne comptez pas sur Didier Deschamps pour le lever. Il n’a donné “aucun conseil” à l’intéressé et l’incertitude autour de l’avenir de celui qui va connaître son premier rassemblement “fait partie des interrogations” d’une saison de football.

Equipe de France de football