Équipe de France féminine : Amandine Henry se paie la sélectionneuse Corinne Diacre, Noël Le Graët appelle au calme

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Amandine Henry
Amandine Henry |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Capitaine de l'équipe de France féminine, Amandine Henry a été écartée de la liste des Bleues en octobre dernier par Corinne Diacre. Dans une interview accordée au Canal Football Club diffusée dimanche, la milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais se paie la sélectionneuse, et dénonce les problèmes internes à la sélection, en affirmant avoir vu "des filles pleurer dans leur chambre" pendant le Mondial 2019 et décrivant un "chaos total".

L'ambiance chez les Bleues n'est définitivement pas au beau fixe. Capitaine de l'équipe de France féminine, Amandine Henry a dénoncé dans une interview accordée au Canal Football Club le traitement par la sélectionneuse Corinne Diacre de son cas personnel mais également d'autres joueuses des Bleues, décrivant un "chaos total". "Je voyais des filles pleurer dans leur chambre, moi je pleurais dans ma chambre", raconte la milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais à propos du Mondial 2019 qui s'est déroulé en France.

"J'étais choquée"

Non retenue sur la liste des joueuses en octobre alors qu'elle porte le brassard de capitaine des Bleues depuis plus de trois ans et qu'elle compte 92 sélections en équipe de France, Henry n'a pas hésité à prendre la parole au micro de Canal+ pour décrire sa situation : "J'étais un peu choquée, il fallait que je me remette en cause, je me suis dit qu'il y avait une qualification pour l'Euro. Ce n'était pas le timing, je me suis dit "ne sois pas égoïste, montre l'exemple. Mets tes états d'âme de côté"."

à voir aussi Bleues: Diacre se passe d'Henry et convoque la jeune Oriane Jean-François Bleues: Diacre se passe d'Henry et convoque la jeune Oriane Jean-François

La joueuse de l'OL décrit notamment une discussion qui a duré "14-15 secondes" avec la sélectionneuse. "Elle me dit que la liste sort demain, "tu n'y seras pas par rapport à tes performances actuelles". Je reste choquée, je dis ok, bon match et au revoir", explique Amandine Henry. Cette interview accordée à Canal+ par la capitaine des Bleues vient rajouter de l'huile sur le feu alors que plusieurs joueuses de l'OL ont déploré la gestion par Diacre de l'équipe de France, en s'en plaignant auprès de Noël Le Graët, président de la FFF. La gardienne Sarah Bouhaddi a par exemple assuré en octobre qu'elle ne retournerait plus en sélection tant que la sélectionneuse serait en place.

Les joueuses de l'OL punies après une discussion avec Le Graët ?

Et ces tensions auraient expliqué la non-convocation de Henry en octobre, selon la première intéressée. "Je pense que ça s'est passé la semaine où Noël Le Graët est venu à l'OL pour nous remettre une médaille après notre victoire en Ligue des champions. Ça faisait un moment que j'avais des retours pesants et négatifs, ce n'était plus possible, il fallait faire quelques chose. La venue du président, c'était une aubaine pour dire les choses qui n'allaient pas", explique Amandine Henry. Après cette discussion, Corinne Diacre aurait décidé de s'en prendre aux Lyonnaises selon la capitaine des Bleues.

"Je sais que je prends un risque, si je ne le fais pas moi, qui va le faire ?", s'est questionnée Amandine Henry dans son interview accordée au Canal Football Club. Un risque qui devrait l'empêcher de retrouver les Bleues pour le moment alors que Diacre doit annoncer sa prochaine liste dans quatre jours pour les deux derniers matches de qualification à l'Euro 2022. "Quand tu te vois sur la liste, il y a deux sentiments : la joie et la crainte", a fini par décrire Amandine Henry.

La mise au point de Le Graët

Des sentiments qui n'ont pas, semble-t-il, laissé de marbre le président de la FFF Noël Le Graët, inquiet de la situation en équipe de France féminine. Il n'a pas tardé à dégainer avec une interview dans l'Equipe quelques heures après la diffusion de celle d'Amandine Henry. S'il a regretté les tensions, il a clairement pris partie pour le camp lyonnais face à sa sélectionneuse, défendue du bout des lèvres. "Être en conflit avec les meilleures joueuses de France, ce n'est pas durable. Pour ce qu'elles font depuis plusieurs années, elles méritent le respect". Le Graët a cependant profité de l'interview pour rappeler aussi son leadership vis-à-vis des Lyonnaises et placer un petit tacle à Amandine Henry. "Les joueuses devraient garder un droit de réserve par rapport à la Fédération". Ambiance. 

Equipe de France de football