EDF
Après sa défaite face à la Belgique (4-3), l'Equipe de France se doit de réagir face à l'Albanie samedi | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Equipe de France - Chasser les doutes avant les vacances

Publié le , modifié le

Avec un bilan négatif en 2015 (une victoire pour deux défaites), l'Equipe de France n'a pas d'autres choix que de réagir en Albanie samedi, pour éviter de sombrer dans le doute et les incertitudes à désormais moins d'un an de l'Euro 2016. Elle pourra notamment compter sur le retour attendu de Paul Pogba, absent de tous les matches des Bleus cette année.

Ce dernier match amical avant les vacances devait être un déplacement calme chez une nation modeste du continent (51e pays au classement FIFA). Mais ce voyage en Albanie a pris une toute autre tournure après la défaite cinglante face à la Belgique dimanche dernier au Stade de France. Cette contre-performance, qui survient deux mois et demi après une sortie toute aussi inquiétante face au Brésil de Neymar (3-1), a modifié le climat ambiant autour des Bleus. Alors que l'année 2014, avec comme point d'orgue la qualification en quart de finale de la Coupe du Monde face à l'Allemagne et des succès de prestige face à l'Espagne ou le Portugal, laissait entrevoir de belles promesses avant l'Euro, ces deux défaites à la maison ainsi que les sept buts encaissés laissent place désormais aux interrogations sur la capacité des troupes de Didier Deschamps à jouer les premiers rôles dans douze mois. 

Réaction d'urgence

Une victoire n'effacera pas l'impression dégagée par les Bleus face à la Belgique et au Brésil. Car battre l'Albanie apparaît "normal" pour une formation qui ambitionne de soulever le trophée continental sur son sol dans un an. Mais il faudra surtout guetter la manière et l'implication des joueurs, pas irréprochables face à la Belgique. Car les Bleus ne doivent pas oublier la belle opposition proposée par les Albanais en novembre à Rennes (1-1). Mais aucune excuse ne leur sera tolérée pour autant et il leur faudra éteindre l'incendie avant qu'il ne s'enflamme car c'est un programme beaucoup plus corsé qui attend les Bleus à la rentrée avec des déplacements au Portugal et en Angleterre avant un voyage en mars 2016 aux Pays-Bas. 

Si la défaite face à la Belgique oblige l'Equipe de France à réagir, le sélectionneur Didier Deschamps va pouvoir renouveler son onze en procédant à plusieurs changements. Très friable au Stade de France, la défense devrait être remaniée avec la reconstitution de la charnière Varane-Sakho ainsi que le retour de Patrice Evra à gauche. 

Pogba attendu 

 Paul Pogba sera titulaire samedi face à l'Albanie
Paul Pogba sera titulaire samedi face à l'Albanie

Mais le joueur le plus attendu samedi sera assurément Paul Pogba. Le milieu de la Juventus de Turin, convoité par les plus grandes écuries européennes, a manqué les trois derniers matches de l'Equipe de France avec parmi eux, les deux défaites face au Brésil et à la Belgique. Blessé en mars et retenu pour la finale de la Ligue des Champions samedi, le jeune joueur de 22 ans a laissé un immense vide que le sélectionneur n'a pas réussi à combler. Une statistique qui montre le poids de Paul Pogba au sein de cette Equipe de France : depuis sa première sélection en mars 2013, Pogba a manqué sept rencontres, pour six défaites des Bleus. 

D'autres jeunes français seront attendus au coup d'envoi du match. Notamment Alexandre Lacazette qui devrait profiter du probable forfait d'Olivier Giroud pour être titulaire à la pointe de l'attaque française. Le Lyonnais, meilleur buteur de L1 (27 buts), aura une belle carte à jouer pour éventuellement monter dans la hiérarchie des attaquants derrière l'intouchable Karim Benzema. D'autres remplaçants pourraient avoir leur chance samedi et profiter du temps de jeu accordé par le sélectionneur pour pouvoir se montrer, comme Dimitri Payet ou Nabil Fékir. À eux de saisir leur chance pour gagner des points et laisser le sélectionneur partir en vacances l'esprit plus apaisé.