En Suède, les Bleuets ont fait "un peu n'importe quoi"

En Suède, les Bleuets ont fait "un peu n'importe quoi"

Publié le , modifié le

Eliminés par la Suède après leur lourde défaite en barrage retour de l'Euro 2015 (4-1), les Bleuets ont été vivement critiqués par leur entraîneur, Pierre Mankowski, qui a estimé que ses joueurs avaient fait "un peu n'importe quoi". "Ils sont très doués, mais dans l'esprit, on a des manques", regrette-t-il.

- Pourquoi le match vous a-t-il autant échappé?
Pierre Mankowski: "Prendre des buts sur coup de pied arrêté comme ça, alors qu'on en avait parlé, on avait dit que c'était là qu'on était en danger, on avait beaucoup insisté sur le marquage, sur l'envie de récupérer ce ballon... On en prend trois, mais trois buts où je ne sais même pas si on était au duel. Les gars en face étaient seuls pour marquer. Après on a la chance de revenir à 3-1, et c'est tout juste si on va pas chambrer l'adversaire. Ce qu'il faut c'est être humble. On a la chance de revenir à moins de dix minutes de la fin, il faut maintenant aller chercher le résultat! Et là on fait un peu n'importe quoi par réaction. Je préférerais qu'on réagisse avec le ballon, plutôt qu'à des faits extérieurs. C'est difficilement explicable. Pourquoi d'un seul coup une équipe qui doit montrer de la détermination, parce que derrière il y a un truc à jouer, devient très passive. Pourquoi sur les deux premiers buts on perd deux ballons et on ne réagit pas derrière. Et encore, si on perd des ballons avec des joueurs qui ne sont pas doués techniquement... Non, ce sont des ballons qui sont en notre possession et on les perd parce qu'on tente un dribble, on le réussit pas, et derrière on met une plombe à réagir."
   
 - Est-ce que c'est encore le même reproche, un manque d'humilité?
PM: "C'est encore le même reproche, ce qui est surtout dommage pour eux. Pour certains on parle très vite de l'équipe de France A, mais on se rend compte tout d'un coup que pour aller au-dessus, il faut un comportement qui est très, très volontaire. Et là on a vu qu'on avait des manques. J'ai envie de dire que, encore une fois, avec le ballon ils sont très doués, mais dans l'esprit d'agressivité, dans la détermination, on a des manques. Il y a beaucoup d'abattement, pire que ça même, je crois que c'est terrible. Tout le monde a presque envie de recommencer le match mais il est trop tard. Ce qui est surprenant c'est que là-dedans il y a une partie des joueurs qui étaient champions du monde, et aujourd'hui on n'est pas capable de rivaliser avec la Suède, qui n'a pas une grande équipe, mais qui a surtout mis beaucoup d'abnégation, beaucoup de volonté. Et puis il faut aussi rester calmes, c'est un comportement... Par moments ça me met hors de moi. On est peut-être trop sûr de nous dans certaines situations. Et puis on pense qu'en se présentant ça va suffire."
   
- Qu'est-ce que vous pensez de la façon dont vos joueurs ont chambré l'adversaire après avoir marqué?
PM: "Ça, je trouve que ce n'est pas normal. On doit respecter tout le monde, et l'adversaire, en plus avec le match qu'il fait ce soir. J'ai un grand respect. Ils se sont battus, ils méritent leur victoire, c'est tout. Nous, là-dessus, on doit être petit bras. On a la chance de revenir dans le match, on peut encore se qualifier, et là d'un seul coup on pense que ça y est, on a tout gagné. On n'a rien gagné, on a juste marqué un but et c'est tout."

francetv sport @francetvsport

Equipe de France