La déception de Jean-Kévin Augustin
La déception de Jean-Kévin Augustin | AFP

Désillusion pour les Bleuets, sortis dès les 8es de finale du Mondial U20 par l'Italie

Publié le , modifié le

Pas de passe de deux pour Ludovic Batelli et ses hommes. Arrivés avec l'étiquette de favoris en Corée du Sud après leur sacre à l'Euro U19 l'été dernier, les Bleuets ont chuté face à l'Italie (2-1) dès les 8es de finale de la Coupe du Monde U20.

L'Italie a eu droit à sa revanche. Sèchement battue en finale de l'Euro U19 l'été dernier par ces mêmes Français, la sélection transalpine a mis fin au rêve des Bleuets ce jeudi en s'imposant 2-1 pour filer en quarts de finale. Ces derniers ont clairement manqué d'impact et de réalisme pour essayer de briguer un nouveau sacre mondial après celui de la génération Pogba-Zoula-Thauvin en 2013. Mis en confiance par leur premier tour solide face à des nations de second rang - victoire contre le Honduras (3-0), le Vietnam (4-0) et la Nouvelle-Zélande (2-0) -, ils n'ont pas su élever leur niveau face à un adversaire beaucoup plus robuste.

Orpheline de Kylian Mbappé, l'attaque française menée par Blas, Augustin et Saint-Maximin n'a pas réussi à déstabiliser une défense italienne solide. Disputée sur un faux rythme, la première période a été très difficile. Les Italiens ont bien contrôlé derrière et se sont employés à envoyer des longs ballons devant pour leurs attaquants. Face à des Français très inhibés, cela a fini par marcher, avec un centre de Pezzella vers Orsolini, laissé complètement seul dans la surface. L'attaquant a réalisé une jolie reprise de volée pour l'ouverture du score (27e). Chez les Bleuets, seul Amine Harit a surnagé techniquement et a amené l'égalisation en obtenant un penalty, transformé par Jean-Kevin Augustin (37e).

Manque de réussite

Cueillis à froid en deuxième période, ils ont encore été en grande difficulté défensivement, et pris de vitesse par Andrea Favilli pour le deuxième but de Panico (53e). Ils ont ensuite tout tenté en fin de match, sans succès, butant sur un très bon gardien. "On n'a pas tous joué tous en même temps au même niveau. Il y a eu des trous dans le match", a reconnu le sélectionneur Ludovic Batelli. "Si vous n'êtes pas concentrés dans un match de haut niveau, vous le payez cash".

Officiellement, l'objectif visé par le staff était d'atteindre les demi-finales, pour croiser le fer avec un autre candidat au sacre mondial, l'Angleterre. Les joueurs eux n'hésitaient pas à afficher leur ambition. "Oui", un tout autre résultat que le titre serait un échec, reconnaissait Issa Diop. Le buteur Jean-Kévin Augustin, à la peine avec son club du PSG où il ne joue pas, s'était de son côté fixé un objectif clair : "finir meilleur buteur du tournoi et remporter" cette Coupe du Monde. Raté.