Deschamps, Ribéry, Equipe de France
Franck Ribéry et Didier Deschamps | GIUSEPPE CACACE / AFP

Deschamps parle du Brésil et de Ribéry

Publié le , modifié le

Tout juste revenu de vacances pour participer aux premières réunions de préparation au Mondial 2014 au siège de la Fédération française de football (FFF), le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps s'est confié dans l'Equipe sur les 23 joueurs qu'il comptait emmener au Brésil, ses objectifs lors de la Coupe du monde et... le Ballon d'Or qu'il aimerait voir échoir à Franck Ribéry.

Deux semaines après la remontée folle de l'équipe de France contre l'Ukraine en barrages, Didier Deschamps a retrouvé la capitale et le chemin de la FFF pour commencer à préparer le Mondial 2014. "Mes choix répondront à une préoccupation : bâtir le groupe le plus apte à aller le plus loin possible, souligne le Basque dans l'Equipe. J’ai toujours dit que la porte n’était pas fermée. Mais pour qu’un joueur entre, il faut qu’un joueur sorte." A ce titre, le sélectionneur national affirme avoir en tête l'immense majorité des joueurs qui constitueront le groupe des 23 au Brésil. Sans l'absence de joueurs majeurs sur blessure, le groupe convoqué pour affronter les Pays-Bas en amical le 5 mars devrait ressembler à celui de la Coupe du monde. "Un noyau existe. Pour une vingtaine d’entre eux c’est clair (leur départ pour le Mondial). A condition que leur niveau de performance et leur temps de jeu en club soient satisfaisants", détaille DD.

Deschamps: "On ne galvaude pas un Mondial"

S'il comprend les critiques qu'ont pu essuyer ses troupes durant son année et demie de mandat, l'ancien entraîneur de l'OM tient à insister sur leur bon parcours en qualifications (5 victoires, 2 nuls, 1 défaite). Même la tournée désastreuse en Amérique du Sud (0-1 en Uruguay et 0-3 au Brésil) lui a été "riche en enseignements sur les joueurs et le groupe." En bon compétiteur obsédé par la gagne, l'ex milieu de terrain international aimerait connaître un autre sort lors de son deuxième voyage dans le sous-continent américain. Et rejette les appels à se servir de ce Mondial comme préparation à l'Euro 2016 en France. "On ne se rend pas à une Coupe du monde avec l’objectif d’être prêt deux ans plus tard. Une Coupe du monde, ça ne se galvaude pas." Malgré le classement Fifa des Bleus, 19e nation mondiale, Deschamps se rend au Brésil avec "ambition."

Ribéry, Ballon d'Or

Pour briller chez les Auriverde, il sait devoir compter sur un Franck Ribéry au top de sa forme physique et mentale. Invité à s'exprimer sur l'élection au Ballon d'Or, l'ex-technicien de la Juve apporte d'ailleurs un soutien inconditionnel à son joueur. "En 2013, le meilleur, c’est Ribéry (...). Il a été décisif en sélection et avec le Bayern, il a remporté 4 trophées en club (Ligue des champions, Bundesliga, Coupe d’Allemagne, Supercoupe d’Europe), il a été élu meilleur joueur de Bundesliga, meilleur joueur européen." Une élection au Ballon d'Or dont il s'étonne qu'elle ait été repoussée: "Je trouve cette décision très, très bizarre (…). Je ne comprends pas comment on peut changer un règlement en cours de route..."

Jerome Carrere