Didier Deschamps Equipe de France
Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps | DPPI - PHILIPPE LAURENSON

Deschamps: "Je suis énervé et déçu"

Publié le , modifié le

Se disant "le premier responsable" de la défaite en Albanie (1-0), le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps s'est déclaré samedi "énervé et déçu" par la prestation de ses troupes, en plein doute après ce troisième revers en quatre rencontres disputées en 2015, à un an de l'Euro-2016.

Quel est votre état d'esprit après cette deuxième claque en une semaine?
Didier Deschamps: "Ce n'est pas la même inquiétude. Avec la Belgique (défaite 4-3, ndlr), on a eu un adversaire qui nous a été supérieur et qui a fait un très grand match. On était en dessous par rapport à leur niveau. Ce soir, il y avait un adversaire avec plus de détermination, bien regroupé, et on n'a pas trouvé de solutions. Je suis surtout énervé et déçu parce que je suis le premier responsable. Je choisis les joueurs, les systèmes, ceux qui entrent, qui sortent. Je vais prendre le temps d'analyser mais ce n'est pas une période qui nous est très favorable".
   
La différence s'est-elle faite sur la motivation, et si oui est-ce acceptable?
D.D: "Au plus haut niveau, rien n'est acceptable. Après, motivation ou pas motivation... Il nous a manqué de la détermination et de l'agressivité, ce qu'on avait et qu'on a perdu, pas sur les six mois qui ont suivi la Coupe du monde mais sur les deux derniers matches et surtout celui-là. On n'a pas eu assez faim, ce n'est pas acceptable et je ne peux pas l'accepter. Je ne juge pas les joueurs mais on n'a pas été mentalement prêt pour jouer un match de haut niveau. Le haut niveau demande des exigences, et aujourd'hui je ne sais pas si on ne pouvait pas, mais on ne l'a pas fait".
   
Quel bilan tirez-vous de la saison?
D.D: "Il y a eu les six matches de l'automne après la Coupe du monde puis ces deux défaites viennent noircir le bilan. On n'est pas dans une spirale positive".
   
Est-ce que des joueurs ont perdu des points ce soir?
D.D: "Je ne vais pas fustiger celui-là, celui-là ou celui-là. Je vais analyser avec le recul, mais qu'ils aient 5, 10, 30 minutes ou un match entier, tous les joueurs doivent être le plus performant possible et ça n'a pas été le cas".

AFP