Matuidi-Pogba
Les deux milieux de terrains français Paul Pogba et Blaise Matuidi | AFP - FRANCK FIFE

Deschamps donne des clés

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a livré quelques indices sur la composition de l'équipe de France qui va affronter la Biélorussie pour les éliminatoires du Mondial 2014. Au milieu, le sélectionneur a confirmé les retours de Blaise Matuidi et Paul Pogba au milieu de terrain. Concernant Franck Ribéry, "DD" a déclaré que le Munichois devait "s'entraîner à part" ce lundi laissant planer un doute sur sa présence mardi, à l'instar de celle de Benzema.

Didier Deschamps avait déclaré avoir "onze problèmes" après le match nul en Géorgie vendredi. Il a donné quelques éléments de réponses en conférence de presse ce lundi à la veille d'une rencontre où les Bleus vont tenter de renouer avec la victoire après cinq matches sans succès. Et la première concerne le "coeur du jeu" cher à son prédecesseur, Laurent Blanc. Les deux titulaires à Tbilissi, Josuha Guilavogui et Moussa Sissoko n'ont pas convaincu grand monde. Ils vont donc laisser leur place aux habituels Blaise Matuidi et Paul Pogba. Le Parisien et le Turinois, suspendus en Georgie, auront la responsabilité de sécuriser le milieu et d'initier les attaques bleues. "Si je les ai pris, c'est pour les faire jouer", a dit le technicien à  propos des deux milieux défensifs, avant de lancer en riant: "Ils seront  titulaires d'entrée" (sic).

Matuidi (14 sélections) et Pogba (2 sélections) avaient été alignés lors des deux derniers matches de qualifications des Bleus avant l'été, contre la  Géorgie (3-1) et l'Espagne (0-1) fin mars. Concernant Pogba (20 ans), Deschamps a estimé qu'il avait un "profil peut-être différent". "C'est quelqu'un qui travaille bien, qui a un bon état d'esprit aussi, a-t-il détaillé. Il faut toujours être vigilant quand on est jeune, mais je sais très bien qu'il n'a pas droit à l'erreur dans le club où il joue", la Juventus Turin. "On ne va pas non plus en faire un phénomène, c'est joueur jeune mais avec beaucoup de qualités", a aussi avancé "DD". "Il a des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, cette aisance technique qui l'amène à être dangereux offensivement, il a volume de jeu très intéressant dans ce secteur de jeu".

Incertitudes pour Ribéry, Benzema maintenu?

Des critiques qui ont plu sur le secteur offensif vendredi, Frank Ribéry a été épargné. L'ailier, meilleur joueur européen de l'année selon l'UEFA, a été l'un des seuls à tenter. A prendre ses responsabilités. Mais malheureusement pour les Bleus, il a quitté la Georgie avec une douleur au fessier qui l'a obligé à rester aux soins samedi et dimanche et à s'entraîner à part ce lundi. "Il n'a pas totalement  récupéré, a assuré Deschamps. On verra comment ça se passe aujourd'hui (lundi, ndlr), et je prendrai une décision demain en parlant avec lui, en fonction de ses sensations". Le forfait de Ribéry serait un coup dur pour les Tricolores qui s'avanceraient à Gomel sans leur meilleur joueur. "Il faut qu'il travaille à part, avec de la course, ce qu'il n'a pas fait depuis le dernier match, a ajouté Deschamps. Il a toujours une douleur, une forte gêne. On va voir après les efforts d'aujourd'hui (lundi) comment ça réagit, comment il se sent. On a encore le temps avec le staff médical de faire des soins aujourd'hui et demain".

"La présence ou non de Franck, ce n'est pas anodin, par ce qu'il est capable de faire, ce qu'il a fait et réalise avec l'équipe de France", a-t-il souligné. Interrogé sur un éventuel changement de système en cas de forfait de  Ribéry, le sélectionneur a répondu: "C'est une réflexion différente, sans rentrer dans les détails, j'aurai un choix de joueur à faire". L'autre prétendu cadre de l'attaque, Karim Benzema, muet depuis 1226 minutes en Bleu, est lui plus que jamais sur la sellette. Interrogé sur une éventuelle titularisation ce mardi, Didier Deschamps a répondu : "Vous verrez demain (mardi)". S'il  n'a pas dit un mot sur le sujet en conférence de presse, la mise en place tactique à huis clos laisse penser que l'attaquant du Real Madrid pourrait être maintenu à la pointe de l'attaque. Il a été aligné devant une ligne de trois milieux (Nasri à droite, Valbuena dans l'axe et Gignac à gauche). L'attaquant marseillais a aussi occupé l'axe permutant avec Benzema. Dans l'esprit de Deschamps, l'option Giroud devrait donc être laissée au placard. 

Vidéo: les solutions Deschamps

Voir la video