Blanc grimace banc France Luxembourg Metz 102010
Laurent Blanc cogite au bord de la pelouse | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Déjà beaucoup d'incertitudes pour Blanc

Publié le , modifié le

Avec Nasri, Malouda et Cabaye incertains, puis Abidal retenu par le Barça, le sélectionneur Laurent Blanc va peut-être devoir modifier ses plans pour les deux matches amicaux de l'équipe de France contre les Etats-Unis et la Belgique, les vendredi 11 et mardi 15 novembre.

Même problématique qu'en Octobre ?

Dès le début du rassemblement à Clairefontaine cette semaine, l'ancien champion du Monde sera confronté au même cas de figure que le mois dernier et devra d'abord effectuer un état des lieux de ses troupes avant de se lancer dans la préparation proprement dite des deux matches prévus au Stade de France, censés lancer la campagne vers l'Euro-2012. En octobre, la France avait été décimée (forfaits de Benzema, Ribéry, Sagna, Matuidi) au moment d'aborder les deux rencontres décisives des qualifications contre l'Albanie (3-0) et la Bosnie (1-1). C'est à peu près le même scénario qui pourrait se reproduire et le staff médical va être de nouveau mis à rude épreuve, mardi, même si les deux rendez-vous face aux Américains et aux Belges sont dénués d'enjeu.

Les nouvelles du week-end ne sont en effet guère rassurantes concernant plusieurs éléments clés du groupe France. Samir Nasri constitue le cas le plus épineux. Le héros de la qualification face à la Bosnie (1-1) n'a pas participé à la victoire de Manchester City sur le terrain des Queens Park Rangers (3-2) en Angleterre à cause d'une blessure à un genou. "Samir a eu un problème au genou avant le match. Nous ne pouvions prendre aucun risque avec lui, mais c'est normal après de nombreuses rencontres (...). C'est mieux qu'il récupère parce que son genou ne va pas bien", a lâché l'entraîneur des Citizens, Roberto Mancini.

Yohan Cabaye a, lui, quitté le terrain en boitillant avant la mi-temps lors du succès de Newcastle sur Everton (2-1). Touché à une cuisse, il en saura plus sur son état physique mardi, mais le joueur se voulait rassurant dans les colonnes du Parisien, lundi. "J'espère qu'avec quelques jours de repos, ça ira mieux et que je pourrai jouer vendredi", a-t-il déclaré. L'état de santé de Florent Malouda, sorti à la pause avec Chelsea contre Blackburn (1-0) pour une béquille, inspire en revanche beaucoup moins d'inquiétude, mais lui aussi ne coupera sans doute pas à une IRM dès son arrivée à Clairefontaine.

Abidal libéré ou pas ?

Reste à régler l'imbroglio Abidal. Le FC Barcelone compte garder son défenseur sous la main pour le match de Coupe d'Espagne contre l'Hospitalet, mercredi. Or, le règlement de la Fifa impose une libération des internationaux au moins 48 heures avant une rencontre. Au contraire de son prédécesseur, Laurent Blanc a toujours pris soin de ménager les susceptibilités des grands clubs européens. Quelle sera sa stratégie cette fois-ci ? Les matches des Bleus n'étant qu'amicaux, il pourrait opter pour une certaine souplesse au lieu d'entrer dans une guerre ouverte avec le Barça et Pep Guardiola. A moins que le champion d'Europe ne revienne à la raison en lâchant son arrière gauche avant de se frotter à une modeste formation de 3e division.

Gilles Gaillard