Débat : la Formule 1 Benzema contre le kart Giroud 

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Benzema Giroud
Benzema et Giroud lors de France-Equateur au mondial 2014. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dimanche soir, lors d’un live Instagram avec l’influenceur marseillais Mohamed Henni, Karim Benzema a dégainé une punchline digne de son ami Booba en visant Olivier Giroud : “On ne confond pas la F1 et le karting, et je suis gentil. [...] Moi je sais que je suis la F1”. Alors : provocation ou constat limpide ? C’est le débat de la rédaction.

  • Oui, la mécanique de précision de Benzema distance de loin celle de Giroud, par Adrien Hémard :

Lorsqu’il parle de l’équipe de France, Karim Benzema est souvent aussi incisif que lorsqu’il se trouve seul, balle au pied, devant les buts adverses. Dimanche soir, en deux phrases, l’attaquant français du Real Madrid a remis de l’essence pour relancer l’éternel débat : Karim Benzema vs Olivier Giroud. Et la vérité : c’est que, comme souvent, KB9 a visé juste. Oui, la monoplace Benzema distance de loin le kart Giroud. Démonstration.

Certains crieront à la sortie de piste, à l’arrogance, mais que Benzema se définisse comme une F1 face à Giroud, le kart, est logique. Lorsqu’on soulève le capot, la mécanique bien huilée du madrilène surpasse la cylindrée du protégé de Deschamps. KB9, c’est 4 Ligue des Champions, 2 Liga, 4 Ligue 1, 4 Coupe du monde des clubs et bien d’autres trophées. En face, Olivier Giroud, son Europa League, sa Ligue 1 et ses 4 FA Cup ne pèseraient même pas dans le débat sans le titre de champion du monde du "Guivarc’h de 2018" : attaquant aussi titulaire que muet en Russie.

Un moteur bien plus puissant

Et le mutisme de Giroud lors du mondial n’a rien de l’accident de parcours. De fait, l’ancien montpelliérain pèse moins dans les grands rendez-vous que Benzema. Pour preuve, le ratio des deux hommes en Ligue des champions : 1 but tous les 1,9 matches pour Benzema, 1 but tous les 2,7 matches pour Giroud. D’ailleurs, le ratio général de Benzema (1 but tous les 2,18 matches) et bien meilleur que pour le kart (2,48). Sans parler du mondial 2014 : 3 buts, 2 passes décisives pour le Madrilène, un but pour Giroud. Aucun doute possible : la F1 KB9 en a beaucoup plus sous le capot. D’ailleurs, c’est lui le meilleur buteur français de l’histoire d’un club étranger, loin devant Thierry Henry (229 buts avec Arsenal).

Plutôt que de l’arrogance, la métaphore automobile de Benzema résulte d’une frustration qui traduit avant tout son amour pour le maillot bleu. D’ailleurs, pour se convaincre de la justesse de l’analyse du Cantona 2.0, il suffit d’écouter la suite de sa sortie, où il vante l’importance de Giroud pour la France: “Il permet aux deux autres de beaucoup bouger. [...] Tu vas voir plus un Griezmann et un Mbappé qu’un Giroud, parce que Giroud va aller au charbon, il va dévier de la tête. [ ...] Ca marche bien en équipe de France”

En plus d’être incisif, le bolide Benzema est donc lucide et respectueux envers le kart Giroud. D'ailleurs, dans une mise au point, il a assumé ses propos lundi, tout en rappelant que c'est subjectif et que, par exemple, lui serait le kart comparé à Ronaldo la formule 1. Par ailleurs, Benzema n’oublie pas de citer au passage ses deux vrais concurrents français : Griezmann, qui en terme de palmarès n’a pas encore le kilométrage de KB9, et Mbappé, qui n’a - pour l’instant - du bolide que la vitesse, selon la Mercedes Benzema: "Il est jeune, il est très fort, mais il a encore beaucoup à apprendre. J'aime bien". Un bel appel du pied, avant de voir ces deux F1 françaises associées dans l’écurie du Real Madrid ?

Karim Benzema (Real Madrid)
Karim Benzema (Real Madrid) © Oscar Barroso / SpainDPPI / DPPI

  • Non, le tout-terrain Olivier Giroud tient tête à la monoplace de Benzema, par Matisse Bourdelle :

Puisque Karim Benzema semble vouloir s’essayer aux comparaisons, jouons-nous aussi. Au regard de ses 1222 minutes sans marquer sous le maillot des Bleus (du 5 juin 2012 au 11 octobre 2013), l’attaquant madrilène ressemblerait plus à Romain Grosjean qu’à Lewis Hamilton. Même si l’on comprend le fond de sa pensée, l’idée est mal formulée. L’ancien lyonnais aurait dû associer Olivier Giroud à un tout-terrain et non à un kart. Car n’en déplaise à certains, l’attaquant des Blues jouit de nombreuses (et multiples) qualités.

Le champion de France 2012 avec Montpellier ne fera jamais trois feintes de corps enchaînées d’un double contact le long de la ligne. Certes. Mais Olivier Giroud n’a rien à envier aux meilleurs attaquants de la planète. Son jeu de tête, de remise et son adresse devant le but en font un buteur redoutable. Tout le monde se souvient de buts géniaux plantés par le champion du monde 2018. "Après, ça ne sera pas spectaculaire, tu ne diras pas : ’'Ouah dinguerie et tout’’ ", a lâché l’attaquant aux 4 Ligues des champions. Eh bien si, Monsieur Benzema, il est possible de faire "Ouah dinguerie et tout" devant un match d’Olivier Giroud. N'a-t-il pas fait partie de certains Top-buts en Premier League ?

Giroud, la force du groupe 

Mais ce n’est pas tout. Olivier Giroud possède une autre qualité : celle de l’humilité. Continuellement critiqué, l’ancien gunner a systématiquement fait passer le « groupe » avant sa situation personnelle. De Chelsea à Arsenal en passant par l’équipe de France, il a fini par convaincre ses entraîneurs. Résultat : un titre de champion du monde. Comme Guivarc’h ou Diomède avant lui, Giroud trace son chemin, sans jamais répondre aux provocations.

Bien loin d’un Benzema, qui semble suivre le mauvais exemple pour former le “AAA” : Cantona-Ginola-Benzema ou le trio de buteurs français qui s’est sabordé. Et pendant que Benzema continue de penser à Giroud, ce dernier continuera de se rapprocher du record de buts en équipe de France, en mode 4x4...

France tv sport francetvsport

Equipe de France de football