Marie-Laure Delie
Marie-Laure Delie, leader de l'attaque en équipe de France. | Franck Fife - AFP

Crise de croissance pour les Bleues

Publié le , modifié le

Ce vendredi soir à Paris (21 h), les Bleues affrontent les Pays-Bas en match amical. Sans leur buteuse Gaëtane Thiney, écartée pour manque de discipline. Afin de franchir un nouveau palier, le sélectionneur Philippe Bergeroo impose des règles strictes à son groupe. Indispensable pour viser l'excellence en vue des prochaines échéances à haut risque, l'Euro 2017 mais aussi le Mondial 2019 en France.

Il y a des barbecues qui se digèrent très mal. C’est le cas pour Gaëtane Thiney, écartée chez les Bleues par le sélectionneur, Philippe Bergeroo. L’attaquante de Juvisy (30 ans), malgré ses 127 sélections et ses 55 buts en équipe de France depuis 2007, ne sera pas de la partie ce vendredi soir, au stade Jean-Bouin à Paris, lors d’un match amical contre les Pays-Bas (21 h). Le contentieux entre la joueuse et son coach remonte à la dernière Coupe du monde au Canada, en juin dernier. Après la qualification en huitièmes de finale contre la Corée du Sud (3-0), le staff avait accordé aux filles une soirée libre. Seule obligation : un retour à l’hôtel à Montréal avant minuit. Impératif ! Seulement, « Tatane » et trois de ses coéquipières ne sont revenues de leur « barbeuk’ » qu’à 0h10. Ce qui a mis en pétard le boss tricolore. Bergeroo prévient alors Gaëtane Thiney : « Tu as intérêt à assurer contre l’Allemagne en quarts ! » Mais la joueuse loupe une occasion en or en prolongation et les Bleues sont éliminées aux tirs au but (4-5, après un nul 1-1 après prolongation).

La discipline avant tout

Premier coup de semonce, le mois dernier au Mans, pour le premier match éliminatoire en vue de l’Euro 2017 : malgré son statut, Thiney assiste au succès de ses partenaires contre la Roumanie (3-0) depuis les tribunes. Cette fois, Gaëtane n’a même pas été retenue pour ce stage d’octobre. On ne badine pas avec les règles de vie collective. A travers cet exemple, Philippe Bergeroo compte visiblement marquer les esprits, afin que les filles se responsabilisent et deviennent de vraies pros sur, mais aussi en dehors du terrain. Une condition sine qua non, selon lui, pour se rapprocher des meilleures, surtout dans l’optique de viser un podium lors de l’Euro 2017, mais surtout en vue du Mondial 2019, prévu dans l’Hexagone.

Un paquet de blessées

C’est un groupe quelque peu chamboulé qui défiera ce soir les Néerlandaises. Mais, pour le coup, la discipline n’est pas en cause. Quelques taulières sont hors course en raison de blessures : la gardienne Sarah Bouhaddi a récemment été opérée d’une épaule, la milieu de terrain Claire Lavogez souffre d’un mollet, la stratège Amandine Henry (nommée dans la pré-liste du Ballon d’or 2015, avec également Eugénie Le Sommer) soigne une pubalgie tenace et l’attaquante Elodie Thomis a dû passer sur le billard pour une main fracturée. Derniers forfaits en date : ceux de Jessica Houara (PSG), touchée à une cheville, remplacée par la jeune montpelliéraine Marion Torrent, et de Laure Boulleau (PSG), qui cède son fauteuil à l’Espoir Viviane Asseyi, autre héraultaise.

L’Ukraine en ligne de mire

Des pépins qui, par la force des choses, permettront à Philippe Bergeroo d’effectuer une large revue d’effectif. Ce match, même amical, contre les Bataves n’est donc pas anodin. D’abord, il permettra aux Bleues de se jauger face à la 12e nation au classement FIFA dont le pays, d’ailleurs, organisera ce prochain Championnat d’Europe dans moins de deux ans. Ensuite, ce sera une excellente répétition avant le délicat déplacement de mardi prochain à Lviv, cette fois pour le compte des éliminatoires de l’Euro, contre l’Ukraine. Au-delà, l’équipe de France cherchera à boucler l’année 2015 sur deux résultats positifs dans leur groupe de qualification, en Albanie (27 novembre) puis en Grèce (1er décembre). Avec ou sans Thiney ?

L'équipe probable contre les Pays-Bas :

Méline Gérard - Griedge Mbock, Sabrina Delannoy, Wendie Renard (cap.), Amel Majri - Marie-Charlotte Léger, Elise Bussaglia, Camille Abily, Aurélie Kaci - Eugénie Le Sommer, Marie-Laure Delie.

Nicolas Gettliffe