Karim Benzema (France)
Le joueur français Karim Benzema | AFP - VALERY HACHE

Contrôle judiciaire levé pour Karim Benzema

Publié le , modifié le

La cour d'appel de Versailles a levé vendredi matin le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena. Plus rien ne s'oppose désormais à un retour de l'attaquant madrilène sous le maillot bleu. La balle est désormais dans le camp de la Fédération française de football qui avait fait de cette levée une condition sine qua non à une réintégration de Benzema.

L'audience n'a pas traîné. Puisque tout le monde allait dans le même sens, le tribunal de Versailles a pris le même chemin. "La cour d'appel de Versailles a confirmé la décision de la juge d'instruction qui autorise Karim Benzema à rencontrer Mathieu Valbuena", a déclaré l'un des avocats du Madrilène, Olivier Combe. Cette décision était attendue et demandée par toutes les parties. Mi-février, la juge d'instruction en charge du dossier, Nathalie Boutard, avait levé ce contrôle contre l'avis du parquet qui avait immédiatement interjeté appel devant la chambre de l'instruction. Un appel contre-appel puisque le parquet avait finalement réclamé à son tour, à l'audience du 4 mars, que les deux joueurs puissent à nouveau se côtoyer.

"une première étape de franchie"

"Le bon sens a repris ses droits", a réagi devant la presse un autre avocat de Benzema, Sylvain Cormier. "Cette décision lève les obstacles juridiques qui pouvaient exister", a-t-il précisé en référence au possible retour de l'attaquant chez les Bleus. "Maintenant la décision ne nous appartient plus", a-t-il poursuivi, précisant que Karim Benzema "restait mis en examen jusqu'à ce que l'instruction s'achève". "Nous travaillons ardemment à démontrer l'innocence de Karim Benzema, c'est une première étape franchie", a-t-il conclu.

Benzema sélectionnable ?

Sur le terrain sportif, la FFF, acceptée comme partie civile et qui aura accès au dossier, a désormais la possibilité de confronter le Madrilène et le Lyonnais, Noël Le Graët en avait aussi fait un préalable avant de donner à Didier Deschamps la possibilité de sélectionner Benzema. Convoqué un joueur mis en examen, ce qui ne veut pas dire coupable, ne perturbe pas la FFF qui l'a déjà fait avec ce même Benzema et Franck Ribéry pendant l'affaire Zahia. "Vous savez il faut savoir pardonner, c'est un personnage qui était déjà non pas décrié mais pas forcément aimé même avant cette affaire. L'anti-Benzema complet, je n'aime pas", avait indiqué le président de la FFF début mars. La porte s'ouvre pour Benzema.

Xavier Richard @littletwitman

Equipe de France de football