Karim Benzema
L'international français Karim Benzema | TF1

Chantage à la sex-tape: Benzema à nouveau entendu par la juge d'instruction

Publié le , modifié le

Karim Benzema, mis en examen dans l'affaire de chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena qui empoisonne l'équipe de France de football, a été entendu une deuxième fois jeudi par la juge d'instruction, a-t-on appris auprès du parquet de Versailles. Le parquet, qui confirmait une information du Parisien, a indiqué que le footballeur du Real Madrid a été ré-entendu jeudi matin par la juge versaillaise Nathalie Boutard, en charge de l'enquête, sans préciser la teneur de l'entretien ni qui en a pris l'initiative.

Soumis à un contrôle judiciaire l'empêchant de rencontrer Valbuena, Benzema  a été déclaré non sélectionnable par la Fédération française de football tant  que sa situation judiciaire n'évoluerait pas - et ce, à quelques mois de l'Euro  2016 organisé en France (10 juin-10 juillet). A ce stade, ce contrôle  judiciaire reste inchangé, a précisé le parquet. Contacté par l'AFP, l'avocat de Karim Benzema, Me Alain Jakubowicz, s'est  refusé à tout commentaire. 

Confrontation avec Valbuena refusée

Au coeur de l'affaire, une vidéo intime de Valbuena subtilisée par trois  escrocs, sujet d'une conversation entre les deux joueurs, le 6 octobre, au  centre d'entraînement des Bleus à Clairefontaine. Benzema a été mis en examen le 5 novembre pour "complicité de tentative de  chantage" à l'encontre de Valbuena et "participation à une association de  malfaiteurs", des infractions passibles de cinq ans d'emprisonnement. 

"Je pense que c'est un gros malentendu. Ce n'était que de l'aide, je  n'avais rien d'autre derrière la tête, (pas) de chantage ou d'argent", avait  alors déclaré l'avant-centre du Real à la juge, selon ses déclarations publiées  par le Monde. "Benzema m'a fait peur, il m'a menti" en assurant avoir visionné la fameuse  sex-tape, avait pour sa part relaté Mathieu Valbuena devant la magistrate le 20  novembre, selon des extraits de son audition également rendus publics par le  quotidien. Benzema avait demandé une confrontation avec Valbuena, demande refusée par  la juge le 22 décembre dernier.

AFP